Le Liban légalise la culture du cannabis à usage médical en pleine crise financière – © Infos-Israel.News – Sté Alyaexpress-News

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
La décision du Parlement était « vraiment motivée par des raisons économiques, rien de plus », a déclaré Alain Aoun, un membre éminent du Mouvement patriotique libre fondé par le président Michel Aoun. « Nous avons des réserves morales et sociales, mais aujourd’hui, il est nécessaire d’aider l’économie par tous les moyens », a-t-il déclaré à Reuters.

La décision apportera des revenus au gouvernement et développerait le secteur agricole pendant que la culture était légalisée, ce qui en tout cas était mené illégalement, a-t-il dit. « Nous ne voulons pas spéculer sur les chiffres… mais disons simplement que cela vaut la peine d’essayer. »

Le Hezbollah, un groupe terroriste chiite soutenu par l’Iran, a été l’une des seules parties à s’opposer à la législation adoptée lors d’une session ce mardi.

L’idée de légaliser la culture du cannabis dans le but de produire des médicaments à haute valeur ajoutée pour l’exportation a été explorée dans un rapport du cabinet de conseil McKinsey commandé par le Liban en 2018.

Le mois dernier, la police libanaise a mené le plus grand raid de drogue du pays en saisissant quelque 25 tonnes de haschich qui devaient être introduites en contrebande dans un État africain.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif