Île-de-France : plusieurs trafiquants et producteurs présumés de cannabis interpellés

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dix personnes soupçonnées d’avoir cultivé de manière intensive du cannabis dans plusieurs lieux d’Île-de-France ont été interpellées par les forces de l’ordre, indique ce mardi un communiqué du procureur de la République de Nanterre. Près de 1.700 pieds de cannabis et 23 kilogrammes de feuilles de cannabis ont notamment été saisis dans des pavillons aménagés pour la production.    

Des perquisitions dans plusieurs pavillons d’Île-de-France

Le coup de filet a eu lieu ce samedi 16 mai dans la matinée. « Les investigations conduites par le parquet de Nanterre et confiées à la Sûreté territoriale des Hauts-de-Seine ont permis l’interpellation de neuf personnes placées en garde à vue et soupçonnées de participer à un trafic de produits stupéfiants, avec un important volet de production d’herbe et de pollen d’herbe de cannabis », affirme le communiqué. 

« L’un de ceux qui apparaissent comme les organisateurs de ce trafic est domicilié à Villeneuve-la-Garenne », dans les Hauts-de-Seine. Une dixième personne a été placée en garde à vue ce lundi. « Dans le cadre de cette opération, des perquisitions ont eu lieu dans plusieurs pavillons situés dans toute l’Île-de-France », à Paris dans le quartier de La Chapelle, à Tremblay-en-France en Seine-Saint-Denis, à Montlhéry et Forges-les-Bains (Essonne) ainsi que dans plusieurs communes de Seine-et-Marne.

Une importante somme d’argent liquide

D’après le parquet de Nanterre, « ces perquisitions ont notamment donné lieu à la saisie de près de 1 700 pieds de cannabis, de 23 kilogrammes de feuilles de cannabis, de _9.000 euros_, ainsi que d’une quantité importante de matériel utilisé pour produire du pollen d’herbe de cannabis (lampes, revêtement en aluminium, extracteurs, ventilateurs, et notamment d’une presse hydraulique) ». 

Huit trafiquants et producteurs présumés en détention provisoire

À l’issue de ces interpellations et saisies, une information judiciaire a été ouverte ce mardi par le parquet de Nanterre « des chefs de production de produits stupéfiants commise en bande organisée, acquisition détention, transport, offre ou cession de produits stupéfiants, association de malfaiteur en vue de la préparation d’un crime et non justification de ressources par une personne en relation habituelle avec l’auteur de trafic de produits stupéfiants ». 

Huit des dix personnes interpellées ont été présentées au magistrat instructeur et placées en détention provisoire.

Plus d'articles

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif