La valeur du jour en Europe LUFTHANSA va bientôt faire ses adieux à l’indice phare de la Bourse de Francfort – Capital.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

(AOF) – Lufthansa va bientôt devoir faire ses adieux à l’indice phare de la Bourse de Francfort, le DAX 30. C’est ainsi une page d’histoire de plus de 30 ans qui se tourne pour la compagnie aérienne allemande. Elle sera remplacée le 22 juin prochain par le groupe immobilier Deutsche Wohnen. Lufthansa intégrera alors le MDAX, réservé aux valeurs moyennes. Telle est la décision prise par Deutsche Börse, sur des critères de capitalisation et de volumes d’échanges. Depuis le début de l’année, le titre de Lufthansa accuse une chute d’environ 34 % pour évoluer désormais à moins de 11 euros.

La capitalisation du groupe est tombée aux alentours des 5 milliards d’euros. Si cette chute a débuté dès la toute fin 2017, après un pic à plus de 31 euros, la pandémie de Covid-19 du printemps a pesé lourd dans la balance. Au premier trimestre 2020, Lufthansa a accusé une perte nette de 2,1 milliards d’euros.

Cela avait conduit plusieurs analystes à réitérer leur prudence sur la valeur. Credit Suisse a ainsi maintenu hier son opinion Sous-performance sur le titre, ainsi que son objectif de cours de 6,25 euros. Le broker anticipe toujours une perte d’exploitation de 5,2 milliards d’euros en 2020 et un profit opérationnel de 400 millions d’euros en 2021.

De son côté, AlphaValue affichait jeudi une recommandation Vendre et un objectif de cours de 6,29 euros sur Lufthansa. Si le plan de sauvetage significatif de 9 milliards d’euros du gouvernement allemand devrait permettre au groupe de sortir du marasme, le bureau d’études constatait que la voie est encore incertaine.

L’analyste a prévenu que la mise en œuvre d’une restructuration efficace sera essentielle pour la compagnie aérienne allemande, qui est confrontée une forte pression financière et des capacités affaiblies (renoncement à des créneaux horaires de décollage et d’atterrissage), dans un contexte de baisse structurelle de la demande des passagers.

En fin de matinée, ces éléments n’empêchent pas Lufthansa de progresser de 6 % à un peu moins de 11 euros, dans le sillage de l’ensemble du secteur aérien européen.

AOF – EN SAVOIR PLUS

This content was originally published here.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif