La téléconsultation sera désormais remboursée à 100%

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La téléconsultation est en plein boom. Pour limiter les risques de contagion au Covid-19, les autorités sanitaires ont appelé les Français à préférer les consultations médicales à distance. “Restez chez vous et si vous êtes malades, vous avez de la toux, de la fièvre, préférez la consultation d’un médecin à distance, c’est possible grâce à la téléconsultation”, a rappelé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon. A l’occasion de sa dernière allocution, comme l’explique le Huffington Post, il a indiqué que les téléconsultations seraient prises en charges à 100%.
Depuis plusieurs semaines déjà, Jérôme Salomon, donne par le biais d’un point quotidien les informations liées à l’évolution du virus sur le territoire national. Mardi 17 mars, il a annoncé que l’Assurance maladie prendrait totalement en charge les consultations médicales à distance à compter du mercredi 18 mars. Le directeur général de la Santé a également rappelé qu’il est possible de consulter un autre professionnel que son médecin traitant habituel. Les Français ont également accès en téléconsultation aux médecins de permanence. Les sages-femmes pourront également suivre à distance les femmes enceintes.
Limiter les risques
Depuis le 17 mars, à midi, la France est entrée dans une nouvelle phase de lutte contre le coronavirus. Conformément à la demande du gouvernement, les déplacements sont strictement limités et la population appelée à rester chez elle. Le développement de la téléconsultation va dans ce sens. Les autorités sanitaires veulent depuis le départ éviter l’engorgement des services hospitaliers et recommandent depuis le développement de l’épidémie d’appeler le 15 en cas de symptômes plutôt que de se présenter aux urgences.
Dans l’Hexagone, le nombre de cas testés positifs s’élève désormais à plus de 7.700. Alors que 175 personnes sont décédées, près de 700 se trouvent actuellement en réanimation. D’après le Huffington Post, le nombre de cas graves est en hausse, puisque dimanche 15 mars, 400 personnes se trouvaient en réanimation. Selon les chiffres de la Direction générale de la Santé, 7% des personnes décédées en France étaient âgées de moins de 65 ans.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif