La stratégie de Xi Jinping pour faire craquer Taïwan

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

“Vous devez être prêts à mener une guerre”. Ce sont les mots qu’a adressé Xi Jinping aux marins du port militaire de la ville de Shantou, située dans le sud de la Chine. Ils résonnent comme un avertissement du président chinois à l’île de Taïwan, située à 335 kilomètres de la métropole. La rhétorique guerrière de la République envers la “province renégate” s’est encore durcie. Dans son allocution du 13 octobre dernier, Xi Jinping a également prévenu que Taïwan retournera sous le giron chinois de “gré ou de force”.Des menaces bien réelles : ces derniers mois les avions de chasse et les bombardiers de l’armée de l’air chinoise multiplient les incursions dans l’espace aérien taïwanais pour forcer l’île à se ruiner en dépenses militaires. Une stratégie payante, puisque près de 10% du budget des forces taïwanaises est consumé par l’utilisation de ses propres aéronefs, déployés à plus de 3.000 reprises pour empêcher les appareils chinois de survoler l’île. L’équivalent d’un milliard de dollars aurait déjà été “gaspillé” pour lutter contre ces incursions. “C’est une tactique psychologique pour mettre la pression et baisser le moral des politiques et de la population taïwanaise en général. Ces déploiement d’avions ont aussi l’avantage de surprendre l’adversaire puisque l’on ne sait pas différencier les “fausses” incursions d’une véritable attaque”, décrypte un analyste militaire interrogé par le South China Morning Post.>> À lire aussi – La Chine menace Taïwan d’une invasion militaireFace à la présence de plus en plus menaçante de la Chine, Taïwan a augmenté son budget militaire de 10% pour 2021. Il atteindra plus de 15 milliards de dollars. Un record pour cette petite île, qui est cependant jugé insuffisant par l’allié américain. Inquiets, les hauts gradés du Pentagone ont d’ailleurs décidé d’augmenter les patrouilles de l’US Navy dans le détroit qui sépare Taïwan de la Chine. Une démonstration de force qui ne fait pas peur à Xi Jinping Dans son discours de Shantou, le leader chinois a mis en garde les Etats-Unis. “Washington doit cesser de vendre des armes à Taïwan et couper tout lien militaire avec la province rebelle. L’indépendance de l’île est un cul-de-sac”. Pour enfoncer le clou l’armée chinoise a organisé des “exercices militaires en vue d’envahir des îles” le 10 octobre dernier. Un choix qui ne doit rien au hasard puisqu’il s’agit du jour de la fête nationale taïwanaise.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif