La gestion de certains aéroports bretons épinglée par la Cour des comptes

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le transport aérien dans le viseur de la Cour des comptes. Dans un rapport qu’elle s’apprête à publier et que Le Télégramme a pu consulter, la rentabilité de six aéroports bretons est pointée du doigt. Si ceux de Brest et Rennes ne sont pas mis en cause, il n’en est pas de même pour ceux de Quimper, Lorient, Lannion, Saint-Brieuc, Dinard et Vannes, qui affichent des fréquentations en baisse. Les notables de la rue Cambon semblent aujourd’hui douter de leur utilité d’autant plus depuis le déploiement de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la Loire, en juillet 2017.
>> A lire aussi – Le projet d’extension de l’aéroport de Nice Côte d’Azur attaqué en justice
Dans son rapport, la Cour des comptes va donc recommander à l’État et aux collectivités territoriales de “clarifier les enjeux de desserte et d’aménagement du territoire” concernant les aéroports bretons. Leur coût pèse sur les finances publiques. 47 millions d’euros d’aides ont été versés aux gestionnaires de ces aéroports et aux compagnies aériennes entre 2012 et 2017, rappelle Le Télégramme. “Près de la moitié du montant de ces aides a été attribuée aux compagnies desservant les lignes Lorient-Lyon et Lannion-Orly, dans le cadre d’une obligation de service public dont le bilan s’est révélé décevant”, souligne la Cour dans son rapport qui estime que l’avenir de ces petits aéroports, “très dépendants des aides publiques”, n’est plus “assuré au regard de la baisse de leur fréquentation et de la concurrence du transport ferroviaire”.
>> A lire aussi – Vers la fin des neuf aéroports bretons ?
Ce n’est pas la première fois que la rentabilité des aéroports bretons interroge. La Chambre régionale des comptes de Bretagne a réalisé plusieurs rapports en ce sens ces derniers mois. L’impact environnemental négatif est régulièrement mis en avant d’autant plus depuis l’arrivée de la LGV reliant les grandes villes bretonnes à Paris. Pourtant, en mai 2019, la région a voté la subvention d’une nouvelle ligne reliant Quimper-Orly.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif