La Bourse de Paris enregistre l’une des plus fortes hausse de son histoire – Capital.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La Bourse de Paris a décidé d’aller fermement de l’avant ce mardi 24 mars avec une hausse de +8,39%. Un signe que le CAC40 a finalement accueilli avec optimisme le plan de relance annoncé la veille par la Réserve fédérale américaine (Fed) ainsi que les dernières nouvelles sur le front sanitaire. L’indice CAC40 a pris 328,39 points à 4.242,70 points alors que la veille, il avait fini en baisse de 3,32%. Une hausse à classer parmi les 10 plus fortes de l’histoire du CAC40, mais à mettre évidemment en perspective avec la chute d’une brutalité inédite qui a précédé (jusqu’à -40% en l’espace d’à peine un mois).

“Le marché est impressionné par l’ensemble des mesures qui sont prises à la fois par les banques centrales et par les gouvernements en matière fiscale et attend notamment” d’en savoir plus sur le plan de soutien à l’économie américaine, actuellement débattu “entre les deux chambres aux États-Unis”, estime Daniel Larrouturou, gérant actions de Dôm Finance. La Banque centrale américaine a annoncé ce lundi 23 mars une nouvelle salve de mesures – dont l’achat illimité d’obligations ainsi que divers mécanismes d’aide directe aux entreprises, y compris les PME – pour préserver la première économie du monde des conséquences de la pandémie de Covid-19.

Toujours aux États-Unis, les sénateurs se montraient “optimistes” sur la possibilité de parvenir enfin mardi à un accord sur un plan majeur de relance de la première économie mondiale, après des négociations intenses avec le gouvernement de Donald Trump qui appelait à l’approuver au plus vite.

La Banque d’Angleterre a, elle, annoncé ce mardi l’activation d’un plan pour faciliter l’accès à des livres sterling pour les marchés. Le marché a également profité d’une “appréciation un peu moins pessimiste de la situation sanitaire” de la part des investisseurs, selon Daniel Larrouturou, alors que l’Italie, mise à genoux par le fléau du coronavirus, a enregistré lundi, pour le deuxième jour de suite, une baisse du nombre de morts et de nouveaux cas positifs.

“Après les fortes baisses, il y a toujours des rebonds violents”

Cette baisse alimentait l’espoir prudent d’un ralentissement de la pandémie, même si la péninsule a passé la barre des 6.000 morts. Après avoir fortement baissé au cours des dernières séances, le marché parisien a aussi profité d’un rebond technique. “Après les fortes baisses, il y a toujours des rebonds violents”, fait remarquer Daniel Larrouturou.

This content was originally published here.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif