Kim Jong-un introuvable : la rumeur enfle sur son état de santé

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Mais où a bien pu passer Kim Jong-un ? Depuis une opération chirurgicale qu’aurait subie le dirigeant nord-coréen et qui aurait mal tourné, les spéculations vont bon train. Samedi 25 avril, le site américain TMZ s’est même aventuré à rapporter que le chef d’État était en réalité décédé ou bien sur le point de passer l’arme à gauche, évoquant une source haut placée dans un média chinois. Mais il précisait d’emblée ne pas avoir pu, par lui-même, confirmer l’information. De quoi attiser un peu plus encore le feu des rumeurs, alors que peu d’informations ont filtré sur son état de santé actuel et que le dirigeant joue les hommes invisibles depuis le 11 avril dernier.
>> À lire aussi – Chine, Japon, Corée… la facture du coronavirus risque d’être très salée pour l’Asie
Il y a près d’une semaine, CNN affirmait même que l’administration Trump se penchait sur des informations selon lesquelles Kim Jong-un pouvait “être en danger grave après une intervention chirurgicale”. Mais le président américain s’était empressé d’expliquer que ces informations étaient en réalité “incorrectes”. Quelques jours auparavant, c’était le site spécialisé dans l’actualité nord-coréenne et basé à Séoul, Daily NK, qui rapportait que Kim Jong-un avait subi une intervention cardiaque dans un hôpital du comté de Hyangsan, précise Le Monde.
Une équipe médicale envoyée à son chevet le 23 avril ?
Toutefois, une récente information rapportée par 38 North indiquait, samedi, que le train spécial de Kim Jong-un avait été aperçu à Wonsan, une ville touristique de l’est de la Corée du nord. “Il n’était pas là le 15 avril, mais l’était les 21 et 23”, précise le centre d’analyses sur son site, dévoilant des photos prises par satellite. “La présence du train ne prouve rien quant au lieu où se trouverait le leader nord-coréen et n’indique rien sur sa santé, mais elle donne du poids aux affirmations selon lesquelles il séjournerait dans une zone du pays réservée à l’élite”, indique 38 North.
>> À lire aussi – “L’utopie urbaine du socialisme” de Kim Jong-Un qui a coûté cher à la Corée du Nord
En parallèle, plusieurs informations, rapportées notamment par Reuters, faisaient état d’une équipe médicale chinoise arrivée à Pyongyang le 23 avril pour évaluer l’état de santé du leader nord-coréen. De quoi jeter le doute sur la présence de Kim Jong-un à Wonsan. Cette absence du dirigeant interroge alors qu’il n’a pas participé aux hommages du 15 avril à son grand-père Kim Il-sung. Du côté des organes de presse du régime, on ne laisse rien paraître : l’agence officielle KCNA évoque l’envoi d’un message de Kim Jong-un au président syrien le 22 avril dernier, indique Le Monde. Mais sans toutefois publier de photo. Pas de quoi faire taire les rumeurs de problèmes de santé persistants mettant en danger la vie du dirigeant.
Kim Jong-un en tournée régionale ?
Du côté du voisin sud-coréen, on se montre très prudent. Les autorités évoquent que “le leader pourrait être en tournée régionale”, et donc sur pied. L’agence Reuters cite même une source locale affirmant que Kim Jong-un apparaîtra bientôt en public. À Hong Kong, la télévision par satellite HKS a déjà annoncé la mort du leader nord-coréen, rapporte Le Monde, mais sans toutefois fournir de sources. Et au Japon, un journaliste de l’hebdomadaire Shukan Gendai affirme qu’un membre de l’équipe médicale chinoise envoyée à Pyongyang lui a raconté les détails de l’intervention chirurgicale subie par Kim Jong-un et que ce dernier serait dans un état végétatif. Autant d’informations qui restent pour l’instant très difficiles à vérifier, les autorités nord-coréennes s’abstenant de commentaires.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif