Isolation : doubler un mur avec des briques de chanvre

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Des matériaux qui permettent à ce type de construction de « respirer » en régulant la température intérieure et le taux d’hygrométrie. Ici, pour respecter la nature du bâti, le choix de l’isolant s’est porté sur des briques de chanvre (également appelés “blocs”) dont le parement intérieur sera recouvert d’un enduit traditionnel de chaux et de sable.
Ce choix technique offre une bonne isolation thermique (sans avoir à ajouter un isolant supplémentaire), laisse respirer le mur et offre une régulation efficiente de la vapeur d’eau.

Scellées avec un mortier composé de chaux et de sable préparé sur place, les 25 m2 de briques nécessaires au doublage des murs ont nécessité un peu plus de huit brouettes de 40 litres (mélange chaux/sable/eau). Enfin, pour renforcer l’isolation, les briques sont mises en oeuvre à 10 cm des murs. L’espace entre le bâti et cette contre-cloison est ensuite comblé avec de la paille de chanvre (chènevotte) et un mélange de chaux/chanvre épais. Ce dernier permet également de combler les interstices entre le chant supérieur des briques et le plafond ainsi qu’autour des menuiseries.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif