Instagram : une influenceuse a profité de la naïveté de ses abonnés pour s’enrichir

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Une influenceuse américaine a utilisé ses abonnés pour monter un vaste système de blanchiment d’argent. Comme le révèle le site américain Quartz, les autorités fédérales ont arrêté l’influenceuse Instagram pour fraude bancaire le 13 février dernier. Kayla Massa a profité de la crédulité de ses plus de 300.000 abonnés pour créer une arnaque à grande échelle. En pratique, la jeune femme a utilisé les comptes bancaires de dizaines de ses abonnés, entre mai 2018 et février 2020, pour déposer 1.600 faux chèques et 650 mandats cash contrefaits avant de retirer l’argent en liquide. Le ministère américain de la Justice estime la fraude à 1,5 million de dollars, soit environ 1,4 million de d’euros.
Afin de convaincre ses abonnés, la jeune femme publiait de nombreux clichés d’elle avec des voitures de luxe ou de liasses de billets afin de les convaincre de la contacter pour gagner de l’argent facilement. Un système qui nécessitait selon elle un accès à leur compte bancaire. L’arnaque est simple, Kayla Massa convainc ceux qui la suivent sur les réseaux de lui fournir leur carte bleue et leur code de sécurité pour leur faire gagner de l’argent. En réalité, l’influenceuse retirait de l’argent qu’elle y avait elle-même déposé. Elle utilisait ces comptes bancaires pour déposer des faux chèques ou des mandats cash frauduleux.
Des chèques vierges dérobés
Avant que la fraude ne soit repérée par les banques de ses victimes, elle avait quelques jours pour retirer l’argent en liquide avec une dizaine de complices. Ils auraient dérobé des chèques vierges à des entreprises du New Jersey, majoritairement dans le secteur automobile. En effet, selon Quartz, un concessionnaire Nissan de la ville de Turnersville s’est fait voler 700 chèques vierges et a été débité de 130.000 dollars, soit 120.000 euros.
>> À lire aussi – Instagram : la rémunération des influenceurs a explosé en 2019
Ses abonnés se retrouvent donc à devoir rembourser les propriétaires des chèques spoliés. Pour éviter d’être poursuivie, l’influenceuse avait pour habitude de bloquer les abonnés victimes dont elle avait utilisé les comptes bancaires. Les auteurs de ce vaste système d’arnaque ont été identifiés grâce aux caméras de surveillance des distributeurs situés dans les banques où les victimes avaient domicilié leurs comptes.
Les arnaques affectent notre communauté et n’ont pas leur place sur Instagram
“Les arnaques affectent notre communauté et n’ont pas leur place sur Instagram. Nous avons mis en place plusieurs systèmes afin de repérer et de mettre fin à cette activité, dont une option permettant de signaler tout contenu ou publicité pouvant constituer une escroquerie”, se justifie Stephanie Otway, porte-parole de Facebook (maison-mère d’Instagram), auprès de Quartz. Le compte de l’influenceuse a depuis été supprimé par le réseau social.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif