Immobilier : selon les villes, devez-vous acheter ou louer pour obtenir plus grand ? – Capital.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn



Capital mensuel n°339
Tous fliqués, tous notés ! À quoi ça sert et comment se protéger ? / Optique et soins dentaires, tout sur vos nouveaux droits / SNCF : son nouveau patron fera-t-il le poids?
J’achète



Capital Votre Argent n° 8
Capital Votre Argent : Succession et héritage / Transmettre plus à son conjoint / Mieux protéger ses enfants / Réduire la facture fiscale
J’achète

Acheter permet très souvent d’obtenir une surface plus grande. C’est du moins ce que révèle l’étude SeLoger, et que Capital publie. Ainsi un couple dont les deux individus gagnent 3.000 euros net chacun aura dans la plupart des cas intérêt à acheter son bien. D’une part parce que cette acquisition lui permettra d’être à la tête d’un patrimoine, mais surtout parce que la taille du bien n’en sera que plus grande. Il est même parfois possible de quasiment doubler la surface. A Perpignan, un propriétaire bénéficiera d’un bien de presque 370 mètres carrés, contre 200 en location, soit 45% de plus. Constat similaire à Saint-Etienne, Limoges, Amiens, et Mulhouse.

A l’inverse, dans les villes déjà très cotées comme Paris, Lyon et Bordeaux, ou en passe de le devenir – Nantes et Rennes -, l’écart penche en faveur de la location. Dans la capitale, un couple peut ainsi dégoter un bien 30% plus grand (67 mètres carrés) en location plutôt qu’en achat (51 mètres carrés). A Lyon, un locataire peut espérer obtenir 131 mètrescarrés, contre 111 à l’achat, soit presque 20% de plus. Dans le reste de ces villes, l’écart oscille entre -10% et 10% en faveur de la location. Dans ce cas, et si l’on se base uniquement sur la recherche de surface, l’achat n’est pas une option envisageable.

Des données qui permettent se rendre compte encore une fois du fossé qui sépare les différentes villes françaises. Pour un même emprunt à 1,6% sur 20 ans avec un apport de 7%, un couple pourra obtenir 400 mètres carrés à Mulhouse ou Saint-Etienne, contre… 67 à Paris. Un écart abyssal que l’on retrouve également du côté de Lyon, Bordeaux, Nice ou Aix-en-Provence.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif