Immobilier : quel loyer supplémentaire débourser pour entrer dans un T3 ?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Immobilier : quel loyer supplémentaire débourser pour entrer dans un T3 ?


Immobilier : quel loyer supplémentaire débourser pour entrer dans un T3 ?




En France, gagner le confort d’une pièce supplémentaire demandera au locataire un effort de 21% à 48% de loyer en plus selon les villes…

(Boursier.com) — SeLoger.com a réalisé une enquête sur l’effort de loyer à fournir pour passer d’un 2 pièces à un 3 pièces dans les villes de plus de 100.000 habitants. Ce surcoût n’est pas négligeable dans certaines villes. Là où le marché immobilier est dynamique, l’ajout d’une pièce supplémentaire à un logement constitue un important sacrifice : Paris (+48%), Bordeaux et Lyon (+32%).

Cher confort

En France, ce changement de superficie demandera au minimum au locataire un apport de supplémentaire +21% à Brest. Ce coût sera en hausse de +29% dans des villes comme Angers, Grenoble, Le Mans, Nantes, Limoges. Ainsi, l’ajout d’une pièce supplémentaire au cadre de vie est 2,5 fois plus élevé à Paris qu’à Brest. Derrière la capitale, des villes comme Lille (+40%), Nice +(38%), Aix-en-Provence (+37%) et Le Havre (+35%) trustent les premiers rôle au palmarès des écarts de loyers.

Le confort de la pièce supplémentaire se gagne à moindre coût à Brest (+21%), Caen (+22%), Saint-Etienne et Mulhouse (+23%), Dijon (+25%), Tours, Toulouse et Reims (+26%).

2.169 euros le T3 à Paris

Bien évidemment, le montant des loyers reste très disparate dans l’Hexagone. Selon le Baromètre des Loyers SeLoger, un 3 pièces nécessite un effort mensuel de 2.169 euros à Paris (1.465 euros le T2) et seulement 538 euros à Saint-Etienne (437 euros le T2). Seulement 3 autres villes en France ont des loyers de T3 inférieurs à 600 euros : Brest (551 euros) ; Limoges (589 euros) ; Le Mans (596 euros).

En Province, les villes les plus chères pour le T3 sont : Nice (1.114 euros), Aix-en-Provence (1.070 euros) ; Lyon (988 euros) ; Bordeaux (952 euros) ; Lille (937 euros). Dans toutes les autres villes en France, le loyer d’un T3 est inférieur à 870 euros (inférieur à 675 euros le T2 dans 35 villes).

Résignation

Malgré l’effort mensuel du loyer, les locataires Français sont plutôt satisfaits (66%) du montant de leurs loyers. Selon l’Observatoire du Moral de l’Immobilier (OMI), les locataires franciliens acceptent de bonne grâce le fardeau de leurs loyers. A 70%, ils se déclarent satisfaits (60% de satisfaction des locataires parisiens). En Basse-Normandie, le taux de satisfaction des locataires atteint même 86%.

L’OMI analyse ces niveaux de satisfaction par l’âge des locataires : Plus jeunes, en moyenne, que les propriétaires, beaucoup d’entre eux n’ont jamais connu que des loyers élevés auxquels ils ont fini par s’habituer…, dit l’enquête.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif