Immobilier : l’euphorie actuelle du marché bordelais va-t-elle survivre à l’été ?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La crise provoquée par la pandémie de coronavirus n’a pas enrayé les transactions immobilières à Bordeaux Métropole. Ces dernières n’ont subi qu’un léger coup de gel avant de reprendre de plus belle. Et cette séquence de dégel du marché immobilier bat désormais son plein.

“Les transactions sont très dynamiques. Les prospects d’avant la période de confinement ont muri leurs projets et en mai tout le monde a confirmé. Le marché immobilier est reparti de plus belle. Le nombre de mandats, c’est-à-dire de ventes, a été multiplié par deux par rapport à la même période en 2019”, recadre Catherine Coutellier, membre de l’Union des syndicats de l’immobilier (Unis) de Nouvelle-Aquitaine (qu’elle a auparavant présidé), dont Camille Faloci est la nouvelle présidente depuis le 19 juin dernier.

Le coup d’accélérateur que connaît le marché immobilier bordelais est bien sûr lié à la fin de la période de confinement, à la reprise des affaires, mais aussi à un phénomène cyclique de grande ampleur : celui de la défiscalisation.

Encore un peu de flou sur la question des prix

“La demande est soutenue parce qu’il y a beaucoup de personnes qui…

Suivez La Tribune
Partageons les informations économiques, recevez nos newsletters

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif