Immobilier: les taux d’emprunt remontent

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

D’un côté, les nouvelles demandes d’emprunt immobilier ont chuté de 72% depuis le début du mois d’avril, par rapport aux trois premières semaines d’avril 2019. De l’autre, de nombreux établissements bancaires ont remonté leurs taux, informe le site seloger.com. Dans certains cas, la hausse atteint 0,7%.

Le courtier Vousfinancer constate que l’augmentation oscille entre 0,05 à 0,70 % et touche plus particulièrement les moins bons profils. « Les banques anticipent une hausse des conditions de refinancement dans les mois à venir et souhaitent reconstituer leurs marges à un moment où il y a moins de concurrence, car elles sont actuellement peu nombreuses à accepter encore de traiter les nouvelles demandes de prêt », commente Sandrine Allonier, sa porte-parole.

Les taux moyens augmentent de 0,05 point 

Cette évolution se traduit par une hausse de 0,05 point des taux moyens. Désormais, le taux d’intérêt pour un crédit d’une durée de quinze ans flirte avec 1,20 %. Il grimpe à 1,40 % sur vingt ans et 1,60 % sur vingt-cinq ans. Si les banques ne se ravisent pas sitôt la crise sanitaire passée, les foyers les plus modestes pourraient être pénalisés.

Pour le moment, afin de soutenir le marché immobilier, un décret publié le 4 avril 2020 au Journal officiel rend provisoirement possible la signature électronique pour tous les actes notariés. Le texte permet notamment la signature électronique pour les actes de vente dans le neuf, pour lesquels le recours à la procuration est empêché, car elle doit elle-même être réalisée devant notaire, contrairement aux actes de vente dans l’ancien.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif