Immobilier : les Français recherchent une maison à la campagne

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

La crise sanitaire ne semble pas avoir dégoûté les Français de l’immobilier, bien au contraire. A la sortie du confinement, il semble qu’ils se soient rués sur les recherches de logement. Le site Particulier à particulier (PAP) note ainsi une augmentation de 38% de potentiels acquéreurs par rapport au même moment en 2019. Accès à une bonne connexion internet, espace extérieur, pièce supplémentaire pour le télétravail, les priorités des potentiels acheteurs ont changé, mais il semblerait que les régions dans lesquelles ils souhaitent s’installer aient également évolué. Selon une étude de PAP,  « la ruée vers des maisons ou biens spacieux, aérés et à la campagne est bel est bien là ! »

Une augmentation des recherches de 117% dans l’Ain 

Pendant les deux premières semaines du confinement, du 11 au 25 mai, les recherches dans des départements moins denses et ruraux ont explosé, rapporte Capital. Trois régions françaises ont particulièrement attiré les potentiels acheteurs. La première se trouve au sud-est du pays, entre Nice, Lyon et la Suisse. Les recherches dans le département de l’Ain ont ainsi gonflé de 117%. Cette région attire notamment de jeunes couples lyonnais à la recherche de plus d’espace pour un budget plus modéré, selon PAP. Les départements de la Drôme, de la Savoie et de la Haute-Savoie ont également suscité l’intérêt avec des augmentations de recherches respectives de 84%, 82% et 79%. 

Les acheteurs s’intéressent moins à Paris 

Les Français s’imaginent également vivre sur la côte atlantique sud, dans les départements des Landes, des Pyrénées-Atlantiques et de la Dordogne. Cela pourrait être lié à la recherche d’une maison de vacances. Au-delà de ces envies de résidences secondaires, les acheteurs potentiels s’éloignent des grandes villes. En Île-de-France, les deux premières semaines de déconfinement ont marqué une hausse massive des recherches dans tous les départements sauf à Paris, où elles diminuent de 12%. Même si la capitale demeure la zone la plus recherchée, un « rééquilibrage » est observé, selon PAP. En effet, les recherches explosent en Seine-et-Marne (+112%), dans les Yvelines avec une augmentation de 74% ou encore dans l’Essonne (+64%). Un intérêt se fait également sentir pour les départements environnants de l’Yonne, du Pas-de-Calais ou du Nord. 

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif