Immobilier : le choc du Covid-19 peut-il casser la hausse des prix ?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Taux très bas, chômage en baisse et pouvoir d’achat en hausse… Ce cocktail, sur lequel se trouve la cerise d’une demande de logements toujours soutenue, ne pouvait être plus favorable à la hausse des prix de l’immobilier. Mais il était servi avant la crise du Covid-19. Aujourd’hui, les professionnels de l’immobilier avancent des pronostics prudents. Nombre d’entre eux lient la dynamique du marché à la reprise des transactions , elle-même très dépendante des modalités du déconfinement. Très peu d’entre eux évoquent la baisse des prix, sachant que la prophétie est autoréalisatrice.

Si la plupart des acquéreurs potentiels anticipent une baisse, ils vont retarder leur projet, d’où une chute du volume des transactions incitant les vendeurs pressés à proposer des prix plus attractifs… Un engrenage dont il est difficile de sortir. D’où la responsabilité des commentateurs, même s’il est très excessif de prétendre qu’un retournement de marché peut être initié sur les seules prophéties de quelques Cassandre. La prévision étant un art très difficile, même pour les plus grands experts, il paraît plus raisonnable d ‘envisager plusieurs scénarios en se penchant sur les fondamentaux déterminants pour les prix de l’immobilier.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif