Immobilier/Actu. Confinement: les déménagements sont autorisés, mais dans les faits, est-ce possible?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le secteur du déménagement à l’arrêt

Une grande partie de la profession a arrêté son activité, suite notamment à l’appel de Thierry Gros, président de la Chambre syndicale du déménagement (CSD), qui représente 520 entreprises du secteur.

Dès le 17 mars, il a recommandé aux chefs d’entreprise de ne pas exposer leurs salariés aux risques sanitaires et de cesser leurs activités.

« Déménager, ce n’est pas seulement porter vos cartons d’un point A vers un point B. C’est surtout transporter vos vies, vos histoires, vos parcours et vos rêves. Malheureusement, les conditions actuelles font que tout n’est pas réuni pour que nous puissions continuer à faire à vos côtés le plus beau métier du monde (…) », indique dans un communiqué Farid Lahlou, cofondateur de la société de déménagement Des Bras en plus, qui possède plusieurs agences en France.

Même avis du côté des Déménageurs bretons. « Nous n’avons pas d’interdiction à exercer notre profession, mais tout notre personnel a utilisé son droit de retrait, ce qui est compréhensible, explique Willy Chave, chef d’exploitation de l’agence Les Déménageurs bretons à Bourg-de-Péage dans la Drôme.

Dans un camion de déménagement, il y a moins d’un mètre de distance entre deux personnes et encore moins lorsque l’on est trois.

Les conditions de sécurité sanitaire ne sont pas assurées pour nos salariés et pour nos clients, nous en rencontrons une dizaine par jour au minimum. Mes confrères sont à l’arrêt comme nous. »                       

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif