Hedge fund : principe, fonctionnement et risque

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Vous suivez désormais les articles en lien avec ce sujet.

Ce contenu a bien été ajouté à vos favoris dans votre profil !

Ces fonds spéculatifs se caractérisent par des prises de risques élevées et des espérances de gain substantiels. Ils sont rattachés à la gestion alternative. Cette technique de gestion de portefeuille a pour objectif principal de dégager une performance absolue, non connectée à l’évolution des places boursières.

Réservés aux investisseurs avertis, ces instruments recourent à tous les types de produits, dont les dérivés, et utilisent souvent l’effet de levier, c’est-à-dire l’utilisation de l’endettement pour augmenter leur capacité d’investissement. Peu liquides, les hedge funds sont des acteurs importants. Ces fonds sont généralement pilotés par des gestionnaires rémunérés en fonction de leur performance. Les 20 gérants alternatifs les plus cotés représenteraient environ 20 % des encours totaux de leur industrie (2018).

Les hedge funds ne sont pas accessibles aux investisseurs lambda. Ils réclament des investissements importants, réservés à des entreprises, des banques ou une clientèle fortunée acceptant de miser sur des stratégies complexes.

Au départ, les hedge funds (du verbe to “hedge”, protéger) étaient des produits de couverture. Ils permettaient par exemple de parier sur la hausse du prix des matières premières d’un côté et se couvrir à la baisse de l’autre.

Aujourd’hui, les hedge funds constituent une catégorie hétérogène, mais comportent plusieurs caractéristiques communes. Ils recherchent une performance élevée et déconnectée de l’évolution globale des marchés grâce à l’utilisation d’instruments financiers complexes, avec effet de levier. Ils sont moins réglementés que les fonds conventionnels, mais n’ont pas le droit de collecter des fonds auprès du public).

Les hedge funds sont souvent classés en fonction de leurs stratégies de gestion alternatives. Parmi les principales, on distingue :

>> Découvrez 21 millions, la nouvelle newsletter consacrée aux cryptomonnaies de Capital. Décryptages et conseils pour maximiser vos profits en crypto-actifs

Quand ils ne sont pas utilisés à des fins de couverture, les hedge funds sont gérés de façon agressive, en utilisant des dérivés et l’effet de levier. Les fonds investis sont donc pilotés avec une marge de risque, plus ou moins importante selon le type d’orientation stratégique.

Autre caractéristique, les investissements sont peu liquides et obligent souvent les investisseurs à geler leur position durant 12 mois. Par ailleurs, les investisseurs ne peuvent récupérer leurs investissements que durant un créneau précis (par exemple le 3ème trimestre, etc.)

Enfin, les frais facturés par ces fonds (+ ou – 2 % fixes + jusqu’à 20 % prélevés sur la performance) sont plus élevés qu’avec les autres fonds, l’expérience prouvant que les résultats ne sont pas toujours au rendez-vous.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif