Ghana : l’usage du cannabis désormais légalisé

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le Ghana vient de rejoindre les pays africains ayant légalisé l’utilisation du cannabis à des fins médicales et industrielles. 

Vendredi 20 mars dernier, le Parlement ghanéen a adopté un projet de loi de la Commission de contrôle des stupéfiants sur l’usage du cannabis. Le Ghana légalise et rejoint d’autres pays africains dans l’espoir de tirer des avantages économiques et sanitaires du chanvre.

Le Parlement du pays a promulgué le projet de loi de 2019 sur la Commission de contrôle des stupéfiants. Un organe de contrôle des stupéfiants (NACOB), a été mis en place pour superviser l’utilisation industrielle de certaines substances stupéfiantes.

Le pays espère ainsi tirer des bénéfices économiques et médicaux du cannabis

La nouvelle loi permettra aux Ghanéens d’utiliser le cannabis ou les fibres du chanvre pour la fabrication des médicaments et autres produits dérivés comme le biocarburant, le papier etc Cependant, la Commission aura pour mandat de contrôler et d’éliminer le trafic de stupéfiants interdits afin d’assurer la sécurité publique.

Les experts de la santé ont toujours fait campagne pour que les consommateur de stupéfiant soient correctement réhabilités et ne soient pas traités comme des criminels. La nouvelle loi le prévoit et classe désormais la toxicomanie comme un problème de santé publique 

Avec la légalisation du cannabis à des fins industrielles et sanitaires, le Ghana rejoint des pays comme le Malawi, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud qui modifient leurs lois sur les stupéfiants. Ainsi, les nouvelles lois du Ghana feront de la place pour que le cannabis soit utilisé pour fabriquer des médicaments et des fibres de chanvre.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif