Football : Canal+ refuse de passer à la caisse pour les droits TV de la Ligue 1

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Se dirige-t-on vers un bras de fer entre Canal+ et le football français ? La chaîne refuse de verser à la Ligue de football professionnel (LFP) la prochaine échéance prévue au titre des droits TV de la Ligue 1, suspendue en raison du coronavirus, selon une lettre du patron du groupe Maxime Saada à la LFP, citée par L’Équipe. “Il n’est pas envisageable que nous payions les échéances à venir, alors même qu’en raison de la suspension du championnat de Ligue 1, aucun match ne peut être joué et, par suite diffusé sur nos antennes”, écrit notamment Maxime Saada à la LFP, selon le quotidien.
“Nos revenus publicitaires sont en chute libre. […] Nos activités de télévision à l’international et Studiocanal sont également sévèrement touchées. Nous sommes donc dans l’obligation de prendre les mesures nécessaires pour atténuer l’impact financier de cette crise”, justifie notamment le dirigeant de la chaîne crypté dans ce courrier pour expliquer cette décision. Le 5 avril Canal+, principal diffuseur de la Ligue 1, devait verser 110 millions d’euros, et BeIN, autre diffuseur du championnat, 42 millions d’euros, selon L’Équipe. Canal+ et BeIN se partagent pour la période 2016-2020 les droits de retransmission de la Ligue 1, à hauteur de 762 millions d’euros.
>> A lire aussi – Canal + va-t-elle disparaître de la TNT ?
Canal+ aurait déjà autour de 375 millions d’euros à la LFP depuis le début de la saison. La LFP espère que cet argent sera versé afin de ne pas mettre en difficulté des clubs déjà dans le dur avec l’arrêt des compétitions et des rentrées d’argent qui vont avec, notamment la billetterie.
>> A lire aussi – Droits TV : vers de nouveaux records pour la Ligue des champions ?

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif