Epargne retraite : cette astuce pour éviter un supplément d’impôt – Capital.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

En principe, l’épargne accumulée sur un Plan d’épargne retraite populaire (Perp) ne peut être récupérée que sous forme de rente viagère. Par exception à cette règle, les épargnants peuvent demander le versement d’un capital à la place d’une rente lorsque les sommes sont destinées à l’acquisition de leur “première” résidence principale ou lorsque le montant de la rente à laquelle ils peuvent prétendre est trop faible, c’est-à-dire inférieure à 40 euros par mois (ou 120 euros par trimestre ou 480 euros par an).

Mais attention, le capital ainsi récupéré est imposable. En pratique, il est soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu. Mais il est possible d’opter pour un prélèvement forfaitaire de 7,5 %. Le hic ? Sur la déclaration de revenus souscrite en mai/juin dernier, les sommes en question ont été pré-imprimées dans la rubrique “Pensions, Retraite, Rentes”. Si vous n’avez rien fait, elles ont automatiquement été soumises au barème de l’impôt sur le revenu et vous avez un supplément d’impôt relativement important à payer en cette fin d’année. Pour bénéficier du prélèvement de 7,5 %, il aurait fallu retrancher les sommes en question du montant prérempli sur votre déclaration et les reporter en dessous, case 1 AP à 1 DP.

Il n’est pas trop tard pour rattraper le coup. Il vous suffit de vous connecter au service de télécorrection à partir de votre espace personnel sur impots.gouv.fr et de rectifier votre avis d’imposition. Vous ne pouvez pas utiliser votre smartphone ou une tablette mais uniquement un ordinateur pour accéder à ce service. Pensez à joindre le document justificatif que l’organisme qui gère votre Perp vous a en principe envoyé au début de l’année (à défaut, le service des impôts ne manquera pas de vous le réclamer).

Vous recevrez un avis d’imposition rectificatif avec un dégrèvement, accompagné le cas échéant d’un nouvel échéancier de paiement. Ne tardez pas trop ! Ce service de correction n’est ouvert que jusqu’à la mi-décembre. Après, il sera toujours possible de réclamer mais en suivant une autre procédure. Vous devrez déposer une réclamation en bonne et due forme, soit par mail via la messagerie sécurisée de votre espace personnel, soit par courrier adressé au centre des impôts.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif