Égalité femme-homme : comment l’intelligence artificielle peut aider

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Management : Pourquoi avez vous lié IA et programme de coaching sur l’empowerment féminin ?
Béatrice Courtot : J’ai 31 ans, je suis née dans le numérique, j’ai bossé dans l’économie circulaire en qualité de chargée de développement durable. C’est à ce titre que j’ai travaillé pour la mixité pour le groupe Lagardère et suivi un atelier de coaching pour les femmes. C’est là que l’idée de créer une appli de coaching pour les femmes a germé, en même temps que mon désir d’écriture. L’intelligence artificielle fait assez peur aux gens. Ils pensent que les robots vont prendre les dessus. J’ai voulu prendre le contrepied. Montrer que l’IA peut aussi être un progrès dans l’empowerment féminin. Qu’elle peut aider toutes les femmes.
Ce n’est pas pour rien que mon héroïne est assistante de direction. A son poste un peu lambda, dans la vraie vie, on ne lui aurait jamais proposé de suivre un programme de coaching ou de mentoring, souvent réservés à des femmes cadres supérieurs. Le plancher collant, ça existe aussi ! Une appli d’empowerment féminin serait une avancée vers plus d’inclusion.
>> A lire aussi – Égalité hommes-femmes : votre entreprise est-elle bien notée ? Le score des 1.000 principales sociétés françaises
Comment développer une IA égalitaire, telle I.C.A.R.E ?
La mixité des équipes qui codent les applis est essentielle. Les dérapages ont lieu parce que le machine learning est piloté par des hommes blancs, issus souvent du même milieu. Donc il faut créer des applis pour les femmes par des femmes et des hommes. Il faut encoder l’égalité et anticiper les possibles biais, pour qu’il n’y ait plus de stéréotypes dans les algorithmes.
Quelles applications concrètes pourrait avoir l’IA dans l’égalité des genres en entreprise ?
Peu de choses existent dans ce domaine. Ce serait bien, par exemple, d’avoir une appli qui calcule le temps de parole des hommes et des femmes en réunion, ou qui pointe les inégalités salariales. Un logiciel qui permettrait l’écriture inclusive serait bien utile. Et pourquoi pas des applis de réseautage, de mentorat, de mise en relation entre les salariées. Ça changerait la donne.
>> Notre service – Vous cherchez un emploi ou voulez en changer ? Retrouvez des milliers d’offres sur notre site
Vous travaillez vous-même sur un projet d’IA…
J’ai rencontré un informaticien qui m’a proposé de créer une appli à partir du livre : avec des extraits, des bonus, un challenge à faire, un chiffre impactant… que l’on recevra sur son téléphone. Ce ne sera pas encore une appli conversationnelle. C’est pourquoi sur mon livre, il y a un QR code pour obtenir I.C.A.R.E !
Biographie de Béatrice Courtot
Née en 1989 à Bordeaux, Béatrice Courtot est diplômée en droit et sciences politiques. Après avoir séjourné à Madrid et à Paris, elle vit désormais à Lausanne, les voyages nourrissant toujours son imagination. Son premier roman, La Vallée des oranges, publié aux éditions Charleston en 2018, a été récompensé par le Prix du Livre Romantique 2018, présidé par Marie Vareille.
>> A lire aussi – Ces 5 managers ont (déjà) adopté l’intelligence artificielle, ils racontent
Vise le soleil sans te brûler les ailes, éd. Leduc S., 17 euros.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif