Des stars d’Instagram ont-elles fait la promotion d’une boisson au cyanure ?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le résultat est plutôt sidérant. Trois influenceurs britanniques ont été piégés par la BBC lors d’une enquête sur les pratiques des plus grandes stars d’Instagram. La chaîne publique britannique souhaitait déterminer si elles testent toujours les produits qu’elles mettent en avant sur leur profil et si elles vérifient les ingrédients contenus dans ces produits. La réponse est non.
Trois stars de télé-réalité ont ainsi été contactées par la BBC, sous couverture. Les enquêteurs ont ensuite demandé, en caméra cachée, à Lauren Goodger, Mike Hassini et Zara Holland s’ils étaient d’accord de mettre en avant sur leur profil une boisson diététique, malgré le fait qu’elle ne soit pas encore prête à être commercialisée. La boisson en question était en réalité une fausse, appelée Cyanora. Elle contenait des ingrédients comme du cyanure d’hydrogène, un produit chimique mortel. Cette substance toxique a notamment été utilisée durant la Seconde Guerre mondiale dans les chambres à gaz nazies.
Accord oral
Les trois stars, qui comptent un total de 1,3 million d’abonnés, avaient été prévenues que le produit ne serait pas lancé avant plusieurs mois et qu’ils ne pouvaient pas le boire avant qu’il ne soit prêt à être commercialisé. Chacun des trois influenceurs a pourtant donné son accord à l’oral et tourné une vidéo pour faire la promotion de cette boisson en mentionnant bien le “cyanure d’hydrogène”, sans jamais se poser de question sur cette substance.
>> A lire aussi – Instagram : la rémunération des influenceurs a explosé en 2019
Après la diffusion de l’enquête, la star de Love Island, Zara Holland, a affirmé qu’elle ne tromperait “jamais délibérément ses followers” et que son agent avait bien précisé qu’elle ne ferait pas la promotion d’un produit qu’elle n’avait pas essayé d’abord. “Nous devions recevoir plus de détails”, a-t-elle expliqué. Si elle a bien tourné la vidéo, la BBC ne précise pas si elle avait signé un contrat d’autorisation de diffusion. De son côté, Lauren Goodger a affirmé qu’elle avait accepté de promouvoir le produit sans l’essayer “sur le moment”.
Des pratiques problématiques
Pourtant l’ex-célébrité de TOWIE a été filmée par la BCC affirmant qu’elle avait déjà promu du café allégé sans jamais avoir essayé le produit avant. Par ailleurs, elle a déjà fait l’objet d’une enquête de l’Advertising Standards Authority (ASA), le gendarme des publicités au Royaume-Uni pour avoir promu des produits minceur potentiellement dangereux. Enfin, Mike Hassini n’a pas encore réagi à cette enquête.
>> A lire aussi – Entrepreneurs, gagnez en notoriété avec les influenceurs
Des célébrités font régulièrement la promotion, sur Instagram ou d’autres réseaux sociaux, de produits sans s’assurer de leur composition ou même parfois de l’identité des personnes qui les vendent, affirme Numerama. Selon le site internet, en France, la marque Nicky Cosmetics, promue par plusieurs stars de télé-réalité, vendait en réalité des crèmes pour cheveux contenant des produits allergisants interdits en Europe.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif