Des marins du porte-avions Charles-de-Gaulle sanctionnés après être allés au restaurant juste avant le confinement ?

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Au moins 50 cas positifs de coronavirus ont été confirmés sur le porte-avions Charles-de-Gaulle le 10 avril dernier. Des cas qui interrogent, alors que les marins étaient en mission dans l’Atlantique depuis plusieurs semaines. Selon Europe 1, la contamination pourrait remonter à une période entre le 13 et le 16 mars, alors que le porte-avions faisait escale à Brest. Un timing qui fait grincer des dents du côté de la Marine nationale, qui avait pris toutes les précautions pour éviter une telle situation alors que les mesures de confinement n’étaient pas encore en vigueur en France.
Mais des marins auraient été aperçus dans un restaurant brestois avec leur famille, faisant fi des ordres de leur supérieur. “Le commandant du navire avait pris des mesures – interdiction aux familles de venir à bord – mais autorisé, sous certaines limites, la descente à quai puis la rencontre entre les familles, avec les mesures de précaution appliquées à l’époque. Si elles n’ont pas été appliquées, c’est grave”, analyse le général Dominique Trinquand sur Europe 1. “D’autant plus qu’on ne parle pas de citoyens normaux. On parle de marins, de militaires, qui connaissent l’importance de leur mission”.
>> A lire aussi – Le plus grand exercice militaire de l’OTAN sera réduit à cause du coronavirus
Des sanctions pourraient être prises contre les marins si les faits étaient avérés. “Il faut bien sûr identifier ceux qui ont contrevenu aux ordres et à partir de ce moment là des sanctions disciplinaires seront prises par l’autorité, qui est le commandant du navire. Et peut-être réfléchir plus haut à la question de cette escale”, ajoute le général Trinquand. La possibilité de sanctions n’a pas été officiellement évoquée par Florence Parly, la ministre des Armées, ou l’état-major. Selon un bilan du 10 avril, 369 militaires français ont été testés positifs, 867 cas “déclarés” et 3.800 cas “probables et possibles” ont été recensés.
>> A lire aussi – Autonomie, capteurs anti-sous-marins… les prouesses du nouveau drone Drix

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif