Découverte : L’utilisation du cannabis en Israel ne date pas d’aujourd’hui mais de la période biblique – © Infos-Israel.News – Sté Alyaexpress-News

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le sanctuaire juif d’Arad, en Israël, a utilisé de l’encens et du cannabis dans les rituels qu’il a effectué il y a 2700 ans, selon une étude israélienne qui a analysé les résidus trouvés sur les autels.

Soyez le premier informé – Rejoignez notre page Facebook.

« Il semble possible de suggérer que l’usage du cannabis sur l’autel d’Arad avait un rôle psychoactif délibéré. ​​Les odeurs de cannabis ne sont pas attirantes et ne justifient pas de les faire venir de loin », concluent les chercheurs dans une étude publiée dans la revue de l’Institut d’archéologie de l’Université de Tel Aviv.

Eran Arie, Dvory Namdar et Baruch Rosen apportent de nouvelles découvertes sur ce sanctuaire, dont la structure se compare à la description biblique du premier temple de Jérusalem, et rappellent que « l’utilisation fréquente de matériaux hallucinogènes à des fins de culte dans le Proche-Orient ancien et au-delà il est bien connu et remonte aux périodes préhistoriques. « 

Au sommet du petit autel du sanctuaire, ils ont trouvé des résidus qui, une fois analysés, contenaient des cannabinoïdes actifs -THC, CBN et CBD- indiquant que « les inflorescences de cannabis y étaient brûlées, peut-être dans le cadre d’un rituel ».

À leur tour, dans l’autel principal, les résidus analysés contiennent des triterpènes tels que l’acide boswellique, qui est dérivé de l’encens.

L’étude reprend des découvertes en Chine d’anciennes graines et feuilles de Cannabis sativa, récupérées d’une grotte funéraire dans les tombes de Yanghai du désert de Gobi, datant d’une époque similaire, pour confirmer que les cannabinoïdes peuvent être conservés au fil du temps.

Le sanctuaire est l’un des principaux points de la ville fortifiée de Tel Arad, un important site archéologique en Israël dont les fouilles ont commencé il y a plus de 50 ans sans que des études finales aient été publiées, seules des études préliminaires qui ont progressivement mis en lumière son histoire.

Bien que certains chercheurs pensent que la construction du sanctuaire s’étend du 10ème siècle avant JC au 7ème avant JC, d’autres réduisent son utilisation à seulement cinquante ans entre VIII et VII avant JC

Une cour clôturée et ouverte (haser), une zone de stockage, la pièce principale (hekal) et une petite niche ou cella (debir) composent le temple qui, comme toute la forteresse du site, engendre maintes et maintes discussions stratigraphiques.

Les restes d’une ville cananéenne fortifiée et des forteresses de l’époque des rois de Juda, l’une des douze tribus d’Israël qui, après la mort du roi biblique Salomon au 10ème siècle avant JC, ont été trouvés sur le site de Tel Arad.

Comment ajouter notre site sur l’écran d’accueil de votre téléphone ?
C’est très simple !
– Pour Android :
Tapez sur le menu du navigateur, en haut, à droite de votre écran (3 points sur Google chrome)
Tapez sur « Ajouter à l’écran d’accueil »
– Pour Iphone :
Cliquez le bouton « Partager » (carré en bas de l’écran, d’où sort une flèche)
Tapez sur « Sur l’écran d’accueil »
Tapez sur « Ajouter »

Pour le partage des articles sur votre site, contactez nous par avance (seul le lien URL est autorisé): [email protected]

Nous respectons les droits d’auteur et faisons un effort pour localiser les détenteurs des droits d’auteur sur les images mais aussi les sources. Si vous avez identifié une photo ou une source sur laquelle vous possédez des droits d’exclusivités, vous pouvez nous contacter et nous ferons le nécessaire pour modifier ou supprimer : [email protected]

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif