Costa Rica : le président propose la culture du chanvre comme mesure économique

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Carlos Alvarado propose de légaliser la production à des fins médicinales

Le président Carlos Alvarado a ouvert lundi la porte à une prochaine légalisation et a annoncé que le gouvernement va promouvoir la culture du chanvre comme mesure pour relancer l’économie. C’est ce qu’a indiqué M. Alvarado dans son rapport de travail présenté aux députés, dans la section consacrée à la reprise après la pandémie de Covid-19, où il a annoncé certaines mesures. Toujours de l’ordre productif, Alvarado a annoncé qu’il soutiendrait « la culture du chanvre pour réactiver le secteur productif, avec toutes les garanties et la sécurité des affaires ». Une proposition de cultiver du chanvre existe déjà dans le courant législatif, présentée par la députée Zoila Volio.

« Nous allons promouvoir la culture du chanvre pour relancer le secteur productif, avec toutes les garanties et la sécurité de l’affaire », ont été les mots du président.

Il s’agit d’une initiative proposée par la députée Zoila Rosa Volio, du Parti de l’intégration nationale (PIN), qui est traitée à partir de ce lundi sous le dossier 21.315 dans l’actuelle législature Concernant son projet, Volio a affirmé qu’il permettrait « d’améliorer la qualité de vie » de nombreuses personnes, dont les maladies peuvent être traitées avec ces remèdes jusqu’alors interdits.

Lors de son discours annuel au Congrès, Alvarado a déclaré que la mesure permettrait la production de chanvre bio sans THC, également interdit par la loi, dans des conditions contrôlées. Le chanvre appartient à la famille cannabis sativa L, mais ce sont deux plantes différentes. De plus, il a été cultivé et sélectionné pour obtenir des matières premières telles que des graines, des fibres et des huiles ; c’est-à-dire qu’il est utilisé pour l’industrie alimentaire et d’autres comme le textile. Ce dernier peut être bénéfique dans le cadre de la lutte contre les dommages environnementaux, car il peut fonctionner comme une source renouvelable pour l’écologie.

Bien que Carlos Alvarado l’ait déclaré, il a indiqué également que les détails seront bientôt donnés. « L’équipe économique du gouvernement présentera les détails de ces initiatives et d’autres encore cette semaine et offrira des mesures pour récupérer 701000 millions de ¢ de déficit budgétaire. »

Carlos Alvarado assure même qu’il réduira son salaire de 10%, fermera « certains organes décentralisés » et encouragera la culture du chanvre pour réactiver le secteur productif

La proposition, issue d’une initiative présentée en 2019 par un législateur indépendant : Rosa Volio, devrait commencer à être discutée dans les prochains mois à l’Assemblée, où le parti d’Alvarado ne dispose que de 17% des sièges, bien que le projet ait été bien accueilli par l’opposition.

Le texte propose que l’État réglemente la production et la commercialisation privée d’extraits de cannabis. Les autorités prévoient une baisse de 3,6% du produit intérieur brut (PIB) local cette année en raison des ravages de la propagation du virus, qui a jusqu’à présent infecté 742 personnes dans le pays et tué six personnes. 

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif