Coronavirus : les Pays-Bas font leur stock de cannabis avant le confinement !

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Chacun sa priorité. Si certains pays comme la France préfèrent s’approvisionner en pâtes et papiers toilettes, d’autres se ruent une dernière fois sur le cannabis. C’est bel et bien ce qui se passe aux Pays-Bas.

Ils font leur stock de cannabis !

Les pays se plient au confinement les uns après les autres. Après l’Italie, l’Espagne et la France, c’est désormais les Pays-Bas qui ont annoncé ce dimanche 15 mars la fermeture totale des restaurants, bars, écoles, maisons closes et… coffee shops, à partir de 18h ! Après cette déclaration, les Néerlandais se sont rués vers les coffee shops afin de faire leur stock de cannabis. Ainsi, de nombreuses longues files d’attente se sont formées dans les ruelles d’Amsterdam. « On ne pourra plus avoir d’herbe pendant les deux prochains mois possiblement, donc ce serait pas mal d’en avoir un peu à la maison » a déclaré un Néerlandais, relayé par l’AFP.

Hannah, une autre citoyenne a elle aussi eut le réflexe d’aller au coffee shop près de chez elle pour prendre ce dont elle avait besoin… En cannabis ! « Au cas où nous en aurions pour des semaines ou mois à rester à la maison, je ne serais pas contre un peu d’herbe. La quarantaine, ça peut être long… » confie-t-elle, en précisant qu’elle s’est retrouvée devant « cette queue de 30 personnes, avec des voitures qui arrivaient » . Comme le précise l’AFP, depuis 1976 il est autorisé aux Pays-Bas de consommer et vendre cinq grammes de cannabis par personne au maximum.

Ainsi, les Néerlandais optent plutôt pour un confinement à base de cannabis et marijuana, tandis qu’en France on a plus peur de manquer de papier toilette…

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif