Coronavirus : comment stopper les mensualités de mon crédit immobilier ? – ABC Argent

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Nous vivons une période inédite en France. D’un point de vue sanitaire, il y a urgence. En effet, le Coronavirus fait des ravages dans le monde entier, et notamment en Europe. Le continent est malheureusement devenu l’épicentre de la pandémie mondiale. Pour agir stratégiquement et endiguer l’épidémie le plus rapidement possible, le Président de la République a décidé de confiner totalement les Français pour une durée minimale de quinze jours. Ce qui rend la situation économique et financière insupportable pour certains. Car les crédits courent toujours en ces temps de crise, alors que l’argent ne rentre plus ! Est-il possible de stopper la mensualité de son crédit immobilier ? Est-ce utile et est-ce une bonne stratégie ? Je t’explique tout.

Le soutien financier aux ménages italiens

La France est confinée depuis seulement deux jours. Autant dire que nous n’avons pas encore le recul nécessaire pour analyser finement la situation. Il est évident que de nombreux ménages subissent un arrêt total de leur activité professionnelle. Il faut donc trouver une solution pour les aider financièrement. Prenons tout d’abord exemple sur l’Italie, qui a de l’avance sur nous en matière de confinement lié au Covid-19. Le Gouvernement italien a rapidement pris des mesures pour aider ceux qui souffrent le plus de ce confinement d’un point de vue budgétaire. Parmi les mesures phares annoncées le 10 mars dernier, nous retrouvons la possibilité pour ceux qui le désirent, de suspendre pendant une période allant jusqu’à 18 mois le remboursement de leur crédit immobilier pour leur résidence principale. Cependant, en Italie, la situation est un peu différente car 73 % des italiens sont propriétaires de leur logement. Il fallait trouver une solution de manière urgente… Mais qu’en est-il en France ? La même solution est-elle envisageable ?

La situation des Français en matière de crédits

La France vit donc une situation similaire à celle de l’Italie, mais les données sont un petit peu différentes. Le Gouvernement prend à cœur d’aider les ménages, les professionnels, les entrepreneurs et les salariés. Ainsi, on sait que la totalité des salaires ou les compléments de salaires seront pris en charge par l’Etat si les travailleurs restent chez eux à cause du Coronavirus. Toutefois, les charges ne s’abaissent pas, et ceux qui ont des crédits sur le dos commencent à réellement s’inquiéter. Un report des mensualités sera-t-il possible rapidement ? Car les économies fondent comme neige au soleil, et la situation va rapidement se compliquer… Il faut savoir qu’un report des mensualités est possible même en temps normal, mais que la mise en place est fastidieuse et parfois longue. En ce moment, c’est encore plus compliqué car les banques aussi souffrent d’un manque cruel d’effectifs… Pour autant, les contrats prévoient ce type de clause de modularité. Alors, comment en bénéficier ?

La modularité des crédits immobiliers

La plupart des contrats immobiliers comportent une clause de modularité. Cette dernière a pour objectif d’aider les ménages à faire face à des cas de force majeure, à des accidents de la vie ou encore à des baisses de revenus. Cette clause est valable pour les salariés, mais aussi pour les travailleurs indépendants et pour les chefs d’entreprises. Il est possible d’activer le report des mensualités d’un crédit immobilier sur simple demande, et sans frais (ou presque… car des pénalités peuvent s’appliquer). Mais généralement, cette possibilité est strictement encadrée. Tout d’abord, il n’est pas possible de le faire sur le long terme. Un report de crédit immobilier est généralement prévu sur trois mois maximum (parfois plus mais rarement), même si tout dépend de la situation et de l’organisme de crédit. Ensuite, le report du remboursement d’un crédit immobilier n’est possible qu’à partir de deux ans de crédit. Et enfin, il n’est autorité qu’une à trois fois par contrat. Donc il n’est pas possible de le faire trop longtemps et trop souvent, du moins dans la situation actuelle. Sachez en outre que les remboursements de l’assurance emprunteur est toujours maintenu. Donc pour l’instant, à ce jour en tout cas, il n’existe pas de modalité spécifique à la situation inédite liée au Covid-19. Ce qui ne veut pas dire que ces modalités ne finiront pas par être mises en place. Pour l’heure, le Gouvernement n’en a pas parlé.

Est-il conseillé de reporter ses mensualités dès maintenant ?

Vous êtes évidemment nombreux à vous poser la question du report de votre crédit immobilier. Est-ce le moment d’en faire la demande ? L’inquiétude est de mise partout en France, et le climat est anxiogène. Cependant, pour l’instant, il ne semble pas opportun de repousser le paiement des mensualités de son crédit immobilier. Le Gouvernement a annoncé le maintien des salaires durant la phase de confinement et pendant toute la période relative à la lutte contre l’épidémie de Covid-19. Les mesures sanitaires exceptionnelles mises en place devraient permettre de régulariser la situation rapidement. En outre, Edouard Philippe, Premier Ministre, a déclaré l’état d’urgence sanitaire en France, ce qui va permettre de gérer au mieux la situation économique et budgétaire des Français. Pour l’instant, la France a annoncé le maintien des salaires pour ceux qui sont en arrêt maladie et ceux qui sont au chômage partiel : le report des échéances ne semble donc pas urgent.

Un report toutefois possible et envisageable

Toutefois, si tu rencontres malgré tout des difficultés, tu peux prendre contact avec ton organisme de crédit. Dans un premier temps, il est préférable de relire ton contrat afin de découvrir les modalités relatives au report des mensualités de votre crédit immobilier. Une fois que tu as pris connaissance de ces dernières, tu devras entrer en contact avec la banque. Le professionnel te fournira alors un nouveau tableau d’amortissement. Cependant, les délais risquent de s’allonger en ces temps de crise, et tu devras faire preuve de patience. En outre, tu dois savoir que bien souvent, la suspension des échéances d’un crédit immobilier peut avoir un léger coût. En effet, cette démarche peut, dans certaines situations, générer des intérêts supplémentaires. Il serait donc préférable d’utiliser la modulation des échéances plutôt que le report. Il s’agit alors de diminuer les mensualités de 10 à 30 % sur une durée limitée de deux ans maximum. C’est une option intéressante qui peut t’aider à traverser cette période difficile.

Tu l’as compris, il ne sert à rien à ce jour de vous précipiter sur la modulation de vos crédits immobiliers. La patience est de mise durant cette situation inédite. Toutefois, en cas de grave difficulté, tu peux contacter ta banque ou ton organisme de crédit afin d’envisager les différentes solutions possibles. Tout dépend bien évidemment de ton contrat.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif