Corbeil-Essonnes : le nouveau maire dénonce des emplois fictifs et d’autres irrégularités

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

C’est une prise de poste remarquée. Pour son premier conseil municipal, jeudi 16 juillet, le nouveau maire de Corbeil-Essonnes (Essonne) n’a pas mâché ses mots. Bruno Piriou (divers gauche) a en effet profité de ces retrouvailles, les premières depuis cinq mois, pour dénoncer les pratiques de son prédécesseur, Jean-Pierre Bechter (LR), détaille Le Parisien. L’héritier de Serge Dassault, battu au second tour de l’élection, n’était pas présent lors de ce conseil municipal.
“Vous ne pouvez pas imaginer ce que l’on trouve tous les jours”, a ainsi expliqué Bruno Piriou. “La grande majorité des agents travaillent. Mais en face de chaque salaire, il devrait y avoir un emploi. Nous découvrons que ce n’est pas le cas. Des contrats n’ont pas lieu d’être et ne seront pas renouvelés”, a prévenu le nouveau maire. L’édile n’a ensuite eu de cesse de dénoncer les “dérives” de la mairie précédente dénonçant notamment des “cartes essence qui coûtent 300.000 euros par an”.
Un maire “aveuglé” ?
En cause, selon le nouveau maire, “des employés communaux [qui] remplissent des jerricans pour aller les vendre”. Une dérive à laquelle il entend mettre fin en récupérant “toutes ces cartes” essence. Autre problème selon lui : l’utilisation du matériel de la ville par les agents durant le confinement. Certains “prenaient sur leur temps de travail pour aller, avec le matériel de la ville, faire les jardins de particuliers !”, dénonce Bruno Piriou.
>> A lire aussi – Perpignan : le nouveau maire Rassemblement national augmente déjà son indemnité
Des accusations confirmées par certains membres de l’ancienne majorité désormais dans l’opposition. “Il y a eu un aveuglement de votre prédécesseur. Je dirais que plus qu’aveugle, il a été aveuglé”, a ainsi déclaré l’ex-adjoint à l’urbanisme et colistier de l’ancien maire, Jean-François Bayle. Difficile de faire autrement pour la précédente équipe alors que la nouvelle mairie dénonce également la sous-location d’appartements de fonction et des abus concernant les voitures de fonction.
“Vous aurez honte”
Contacté par Le Parisien, l’ancien maire Jean-Pierre Bechter a défendu son bilan estimant que son successeur décrit “une ambiance qu’il imagine”. “Pour l’essence, peut-être que des gens exagéraient, comme dans toutes les mairies de France. Il y a mille agents, le maire ne peut pas tout contrôler”, s’est défendu l’élu.
>> A lire aussi – En Seine-et-Marne, le nouveau maire attaque sa commune en justice
Bruno Piriou, lui, a voulu préciser : “Je n’ai pas un esprit vengeur, même si la justice pourra le cas échéant avoir à intervenir. Je souhaite rétablir la vérité et réconcilier”. Avant de lancer à l’opposition : “Quand je vous révélerai tout ce que l’on découvre, vous aurez honte d’avoir appartenu à cette majorité”. Le nouveau maire a également affirmé que tout serait rendu public lors d’une conférence de presse prochainement.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif