Comprendre l’investissement en SCPI

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Comme pour tout investissement, il est important pour les épargnants de bien connaitre le produit, son fonctionnement, ses avantages ainsi que ses inconvénients. De ce fait, afin de réaliser un bon investissement en SCPI, il convient avant tout de connaitre la définition même de la SCPI.

Qu’est ce qu’une SCPI (définition) ?

SCPI est l’acronyme utilisé pour désigner Société Civile de Placement Immobilier. Il s’agit d’une société d’investissement en immobilier qui a pour objectif de collecter de l’épargne auprès du public afin de se constituer un patrimoine immobilier.

En effet, après avoir réalisé cette collecte et acquis son patrimoine immobilier, la SCPI à travers sa société de gestion va assurer la gestion et l’exploitation de ce patrimoine, de la recherche  et de la sélection de locataires à la perception des loyers en passant par la gestion courante des biens en question.

Une fois ces biens acquis et exploités, la SCPI reverse à chaque associé, un revenu correspondant aux loyers perçus au prorata du nombre de parts détenues au sein de la SCPI. À savoir :

  • La collecte des SCPI est réalisée par l’émission de parts sociales. Une fois ces parts acquises par les investisseurs, ceux-ci deviennent automatiquement associés de la SCPI. Ils détiennent donc un pourcentage de chaque bien immobilier.
  • On parle également de « pierre-papier » car en investissant dans une SCPI, vous n’investissez pas dans un bien immobilier direct.

Différents types de SCPI

Les SCPI peuvent être classées selon 2 critères notamment la forme juridique (capital) et l’objectif patrimonial de la SCPI. Les SCPI peuvent être constituées sous deux formes juridiques :

SCPI à capital fixe

Il s’agit de SCPI dont le capital maximum est fixé statutairement dès sa création. Au cours de ses activités, une fois ce capital maximum atteint, elle ne peut plus procéder à l’émission de nouvelles parts donc il ne peut y avoir de nouveaux associés.

SCPI à capital variable

Il s’agit de la forme de SCPI la plus répandue. Il s’agit de SCPI dont les parts peuvent être acquises à tout moment puisque les statuts de la SCPI permettent à celle-ci de pouvoir l’augmenter.

Par ailleurs et suivant l’objectif patrimonial de la SCPI , on retrouve les types suivants :

Les SCPI de rendement

Ce type de SCPI a pour objectif l’acquisition et la gestion d’un parc immobilier composé d’immobilier professionnel (bureaux, parkings, locaux d’activités, etc) en vue de générer du rendement donc des revenus complémentaires.

Les SCPI fiscales

Dans cette famille de SCPI, les biens acquis sont essentiellement pour ne pas dire exclusivement des biens d’habitation. Ce sont des SCPI dont le fonctionnement est calqué sur celui des lois de défiscalisation ( Pinel, monuments historiques, déficit foncier, etc). Elles visent donc à générer des réductions fiscales à ses associés.

Les SCPI de plus-values

En plus de permettre aux investisseurs d’épargner et de se constituer un patrimoine immobilier, le principal objectif de ces SCPI est de réaliser de la plus-value grâce à l’acquisition de biens ayant un potentiel de revalorisation.

Les SCPI sont donc une excellente réponse  à plusieurs objectifs patrimoniaux : création de patrimoine, constitution de revenus complémentaires, réduction d’impôts, transmission de patrimoine. De ce fait, le marché des SCPI est un marché très large puisqu’on compte aujourd’hui plus de 175 SCPI. N’hésitez donc pas à découvrir les meilleures SCPI en 2020.

Fiscalité du placement

La fiscalité du placement va dépendre de la catégorie de la SCPI. En effet, il est important de distinguer les SCPI françaises des SCPI dites Européennes. Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter nos articles sur le sujet.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif