Comment le gouvernement veut inciter les fonctionnaires à être plus écolos

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Emmanuel Macron va mettre les services publics de l’État au service de l’écologie. Selon Le Parisien, lors du quatrième Conseil de défense écologique à l’Élysée ce mercredi 12 février, le chef de l’État va dévoiler une série de mesures à visée environnementales. Parmi elles, le président de la République va annoncer la mise en place d’un grand plan de transition écologique pour les services publics de l’État. Une liste de 20 engagements devrait en effet être présentée ce mercredi par Emmanuel Macron selon le journal quotidien.
Ainsi, les 2,4 millions d’agents de l’État pourront par exemple bénéficier d’un forfait mobilité durable de 200 euros pour leurs déplacements au travail à vélo ou en covoiturage. Afin d’inciter à l’utilisation de véhicules plus propres, 500 bornes de recharges supplémentaires pour les véhicules électriques devraient également être mises en place dans les sites de l’État. Au-delà des transports, la transition écologique touchera également l’énergie verte dans les services de l’État.
Interdiction de l’achat de chaudières au fioul pour les bâtiments publics
À partir de mars 2020, Emmanuel Macron devrait annoncer que l’achat de nouvelles chaudières au fioul destinées à être installées dans les bâtiments publics, ou leur réparation, seront interdits. Un nombre de mesures pragmatiques selon le propre aveu de l’Élysée, qui évoque via un conseiller “des solutions du quotidien inscrivant des solutions pour le temps long”.
>> À lire aussi – Bientôt une note environnementale pour les vêtements ?
Des mesures destinées à faire foi de l’engagement du chef de l’État en faveur de la protection du climat. Au-delà de ce large plan de transition écologique à destination des fonctionnaires de l’État, Emmanuel Macron devrait annoncer des mesures destinées à la prévention des inondations et de l’érosion des côtes, alors même que la France vient d’être touchée par la tempête Ciara. L’extension des aires protégées à 30% du territoire devrait aussi faire partie de ce large plan climatique du chef de l’État. Des annonces suivies d’un déplacement symbolique en Haute-Savoie, sur la Mer de glace, située sur le versant septentrional du massif du Mont-Blanc. Le plus grand glacier français est aujourd’hui victime de la montée des températures.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif