Chloroquine : ce que dit l’étude exclusive présentée par Didier Raoult à Emmanuel Macron

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

C’est le débat scientifique qui agite la France ces dernières semaines. La chloroquine et le professeur Raoult sont-ils la solution miracle face à l’épidémie de coronavirus ? Si le Conseil scientifique affiche sa prudence, le spécialiste des maladies infectieuses défend ses méthodes. Il a présenté ce jeudi 9 avril à Emmanuel Macron, à l’IHU Méditerranée Infection les résultats de sa nouvelle étude. Selon les Echos, le professeur Raoult met en avant un taux de guérison de 91%.
Didier Raoult avait déjà publié une première étude sur 24 patients. Puis une seconde concernant 80 patients. Cette fois, il s’agirait de 1.061 cas qui ont été traités “entièrement par hydroxychloroquine et azithromycine”. Ils sont issus des près de 60.000 tests qui ont été réalisés à l’institut entre le 3 et le 9 avril. “La mortalité est de l’ordre de 0,5% et le taux de guérison est extrêmement élevé”, précise le texte, qui met aussi en avant que le “traitement a déjà été utilisé par d’autres services de l’AP-HM, avec des résultats comparables, indépendamment de notre équipe.”
>> A lire aussi – Les Français se mobilisent pour l’usage de la chloroquine
“Un traitement sûr et efficace pour Covid-19”
D’un point de vue statistique, l’étude mise en ligne par le docteur Raoult détaille que la guérison virologique a été obtenue chez 973 patients en 10 jours, soit un taux de 91,7%. En revanche, le résultat était mauvais pour 46 patients, soit 4,3% de l’échantillon. Cinq d’entre eux, âgés de 74 à 95 ans sont décédés et 31 ont eu besoin de 10 jours d’hospitalisation ou plus. 16 seraient encore hospitalisés. Le chercheur se veut optimiste dans la conclusion de l’étude : “la combinaison HCQ-AZ, lorsqu’elle est démarrée immédiatement après le diagnostic, est un traitement sûr et efficace pour Covid-19, avec un taux de mortalité de 0,5% chez les patients plus âgés. Il évite l’aggravation et élimine la persistance et la contagiosité du virus dans la plupart des cas”. Mais ses détracteurs noteront que le scientifique marseillais n’a toujours pas mis en place de groupe témoin pour cette étude.
>> A lire aussi – Un patron soupçonné d’avoir acheté de la chloroquine pour ses employés en garde à vue
Le résultat de cette étude peut-il représenter un tournant dans la politique gouvernementale à l’égard du “protocole Raoult” ? Les résultats devront désormais être analysés par le Conseil scientifique et par le ministre de la santé Olivier Véran. Avant son allocution face aux Français lundi, Emmanuel Macron va aussi “consulter un grand nombre d’acteurs publics et privés, français, européens et internationaux”, souligne l’Elysée.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif