Chine : l’industrie chute pour la première fois en 30 ans, la consommation plonge

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

la croissance de l’Empire du Milieu est à la peine, alors que les retombées de la pandémie de coronavirus s’avèrent bien plus marquées que prévu. La Chine a dévoilé lundi une série d’indicateurs moroses pour janvier et février : la production industrielle s’est contractée pour la première fois en près de 30 ans tandis que les ventes de détail se sont effondrées. La production industrielle a connu un repli de 13,5% sur un an, contre +6,9% en décembre. Les ventes de détail, reflet de la consommation, ont pour leur part chuté de 20,5% par rapport aux deux premiers mois de 2019, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS).
“L’épidémie de nouveau coronavirus a entaché l’activité économique sur les deux premiers mois de l’année”, a reconnu le BNS. “Mais d’une manière générale, les conséquences sur le court terme sont (…) gérables”, a nuancé l’organisme dans un communiqué. Ces résultats sont néanmoins encore plus catastrophiques que les prévisions d’analystes interrogés par l’agence financière Bloomberg. Ces derniers tablaient respectivement sur une contraction de seulement 3% de la production industrielle et de 4% des ventes de détail. Quant à l’investissement en capital fixe, sa croissance s’affichait fin février en recul de 24,5%, selon le Bureau national des statistiques (BNS).
>> A lire aussi – Croissance : “une récession de l’économie mondiale est malheureusement inévitable”
La publication de ces indicateurs intervient au moment où la Chine est engagée dans une lutte contre le nouveau coronavirus qui a vu l’économie chinoise pratiquement paralysée en février par les mesures anti-épidémie prises par Pékin.
>> Lire aussi – Bourse : “le coronavirus est un choc comparable au 11 septembre et à la crise de 2008”
Pour soutenir l’économie, la banque centrale chinoise a annoncé la baisse lundi du ratio de réserve obligatoire des banques dans une proportion d’un demi-point à un point de pourcentage. Cette démarche doit permettre de libérer 550 milliards de yuans (70,6 milliards d’euros).
>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés
La banque centrale espère ainsi inciter les banques commerciales de prêter davantage aux entreprises pour soutenir l’économie réelle.
>> A lire aussi – Chine – Etats-Unis : du commerce au coronavirus, “les mauvaises habitudes ont la vie dure”
>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images>> Notre service – Investissez dans des sociétés innovantes et à fort potentiel de valorisation avant leur introduction en Bourse
>> Notre service – Testez notre comparateur de Comptes-Titres pour passer vos ordres de Bourse au coût le plus bas

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif