Cette compagnie aérienne licencie tous ses personnels de cabine et les remplace par des pilotes

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

C’est une façon très surprenante de régler les conflits sociaux. La compagnie aérienne Icelandair a annoncé cette semaine qu’elle allait licencier tous ses personnels de cabine et que les hôtesses de l’air et autres stewards seront remplacés par des pilotes. Une décision prise alors que la compagnie aérienne nationale islandaise négocie depuis des mois avec l’Association islandaise des équipages de cabine, détaille The Independant. En jeu : tenter de trouver de nouveaux accords face à la crise sanitaire qui a durement touché le transport aérien.
En juin dernier, les deux parties avaient réussi à trouver un accord pour les cinq prochaines années et qui impliquait une “augmentation de la productivité et de la flexibilité” des personnels, affirme Icelandair. Le transporteur avait déjà conclu des accords similaires avec les syndicats de pilotes et d’ingénieurs. Mais il y a une dizaine de jours, lors d’une consultation, les personnels de cabine ont refusé de se plier à un tel accord.
Service minimum
Face à cette situation, Icelandair a expliqué renoncer à une “conclusion à l’amiable” et a décidé de “mettre un terme définitif à l’emploi de ses membres d’équipage de cabine actuels et de mettre fin à la relation de travail entre les parties”. La compagnie aérienne a précisé qu’elle “explorait d’autres options concernant la sécurité et le service à bord de ses avions”.
>> A lire aussi – Une compagnie aérienne remplace des vols par des trains
En attendant de trouver une solution pérenne, Icelandair a remplacé ses personnels de cabine par ses pilotes. À compter du 20 juillet, les pilotes à bord d’un avion qui ne sont pas monopolisés pour guider l’appareil devront assurer “la sécurité à bord”. La compagnie a ainsi prévenu ses passagers affirmant que “les services minimums continueront d’être assurés, comme c’est le cas depuis le début de la Covid-19”.
“Une honte”
Une situation qui ne devrait être que temporaire, la compagnie nationale islandaise cherchant désormais à embaucher d’autres personnels de cabine et notamment ceux de la compagnie Wow Air, licenciés en 2018 après la faillite de leur entreprise, détaille The Independent.
>> A lire aussi – Pour Emirates, les compagnies aériennes ne pourront pas garder des sièges vides
De leur côté les salariés licenciés ont annoncé se mettre immédiatement en grève, les syndicats dénonçant “la position et l’attitude d’Icelandair” qui représente “une honte”. Embaucher des pilotes pour assurer les services à bord des avions n’est pas une première. EasyJet avait notamment recouru à de tels procédés ces derniers mois sur certains vols.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif