Ces produits que les consommateurs achètent moins pendant le confinement

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

En plein confinement, certains produits tels que les pâtes, la farine, les imprimantes, les cartouches d’encre ou le papier toilette sont devenus des denrées rares. À l’inverse, Les Échos indiquent que d’autres produits sont largement boudés par les consommateurs en cette période de crise. Selon l’analyse du panéliste Iri, trois catégories de produits sont particulièrement touchées sur la semaine du 29 mars. En effet, les ventes de droguerie et de parfumerie sont en recul de 14% et les produits d’hygiène enregistrent une baisse de 26%. L’alcool est aussi largement pénalisé par le confinement avec des ventes de spiritueux et champagnes qui enregistrent une chute.
Pendant le confinement, les Français semblent avoir mis la beauté au placard. Les crèmes solaires (-89%), le maquillage (-75%), l’eau de toilette (-63%) ou les laques (-62%) ont été totalement délaissés par les consommateurs pendant la deuxième semaine du confinement, selon les données du panéliste Iri. Ne pouvant pas partir en vacances ni sortir, les Français ont privilégié des achats de première nécessité comme le savon, en hausse de 93%, et non plus des produits liés à des interactions sociales comme le maquillage ou le parfum. Les ventes de soins du visage, qui avaient explosé la semaine avant le confinement, ont chuté de 60% pendant la deuxième semaine d’interdiction de sorties.
>> À lire aussi – Encre, papier, imprimante, congélateur… en confinement, c’est la ruée sur ces produits
Les Français n’ont pas le cœur à la fête et à trinquer. Selon les Échos, les ventes de champagne ont baissé de 64% pendant la deuxième semaine du confinement. Les ventes de spiritueux et champagnes on effectivement chuté de 20%. Les Français semblent malgré tout avoir fait des réserves, puisque les ventes d’alcool étaient en nette hausse avant le début du confinement. En effet, avant le 15 mars les achats de bières et cidres augmentaient de 2,3 %.
Du côté de l’alimentaire, les habitudes des Français ont aussi changé. Chez Casino, fini les achats de plaisir comme les bonbons ou les snackings, les consommateurs se contentent des achats alimentaires essentiels. Selon le panéliste Iri, les ventes des produits souvent mangés sur le pouce en dehors de chez soi, comme les sandwichs (-72 %), salade de fruits (-62 %) ou barre céréalières (-49%), chutent également fortement. Les Français semblent s’être mis aux fourneaux.
Les Français se ruent sur les tondeuses et épilateurs
Pour les produits high-tech, faute de vacances, la Fnac note une baisse des ventes d’appareils photos ou de barbecues. Fait amusant, les fers à repasser son également boudés, signe que les Français ont troqué leurs chemises pour des vêtements plus confortables. Dernière tendance, les coiffeurs et esthéticiennes étant fermés, les ventes de tondeuses à cheveux et barbes ainsi que les épilateurs ont nettement augmenté.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif