Cdiscount s’attaque au marché du livre

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Un nouveau concurrent pour la Fnac et Amazon. Mardi 2 juin, Cdiscount est entrée à son tour dans la course, en mettant en ligne sa librairie, rapporte Le Parisien. Au total, près de deux millions d’ouvrages neufs et d’occasions, sont proposés à la vente sur la plateforme de e-commerce. En revanche, Cdiscount se défend de toute concurrence aux libraires, puisqu’elle ne vendra pas directement les livres. “On ne souhaite pas être concurrent des libraires. Nous ne vendrons pas nous-mêmes de livres. De grands noms de la librairie comme Decitre, Chapitre, Gibert (anciennement Gibert Joseph) ou Recycle Livre ont choisi de s’associer à nous pour avoir un canal de vente supplémentaire et bénéficier de nos 20 millions de visiteurs mensuels uniques”, explique dans les colonnes du quotidien francilien Jonathan Gorges, directeur de cette nouvelle catégorie et directeur de la market-place de Cdiscount.
>> A lire aussi – Bercy constate une fraude massive à la TVA sur Amazon et Cdiscount
En pratique, les libraires expédient eux-mêmes les commandes aux clients. Et pour être référencés sur Cdiscount, ils se voient facturer une commission de 15% sur leurs ventes. Présente sur ce marché il y a 20 ans, la plateforme française l’avait par la suite abandonné avant de finalement faire marche arrière. “Nous avions dans nos axes stratégiques de la développer à nouveau et le Covid-19 a accéléré la décision. Nous avons constaté, pendant le confinement, que les gens recherchaient des livres sur Internet. (…) Au-delà de la crise, les comportements des consommateurs vont évoluer en profondeur. Ils ont encore plus envie de se faire livrer, rapidement, en toute sécurité, chez eux”, justifie Jonathan Gorges.
>> A lire aussi – Vous voulez changer de vie ? Ces 4 livres pourraient vous aider
Cdiscount se défend également de toute concurrence avec Amazon et la Fnac et met en avant sa stratégie visant à aider les petites librairies. “Nous sommes dans une logique client et dans l’accompagnement des petites entreprises qui n’ont pas les moyens de développer leur site et de l’animer commercialement comme nous pouvons le faire”, assure Jonathan Gorges au Parisien. En 2019, selon le cabinet GFK, le marché du livre pesait quatre milliards d’euros.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif