Carcassonne : sous cannabis, il commet un délit de fuite après à un accident de la circulation – lindependant.fr

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Dans l’après-midi de lundi 23 mars, c’est vers 18 h 10 qu’un équipage de police a été sollicité alors qu’il patrouillait à hauteur du boulevard Barbès et de celui du Commandant-Roumens, par un automobiliste dont le véhicule venait d’être embouti par un autre qui avait pris la fuite après l’accident.

Le suspect désigné, les policiers se sont alors mis à ses trousses pour le stopper. Mais c’était sans compter sur l’attitude de ce dernier, qui a pris tous les risques en grillant plusieurs feux rouges, des panneaux « Stop » et des priorités à droite. Au bout du compte, c’est à hauteur du secteur de l’Île, au pied de la cité, que le fuyard a finalement pu être coincé et interpellé. Dans le véhicule, une forte odeur de cannabis a attiré l’attention des policiers, avec la découverte d’une boulette d’un gramme de cannabis. Lors de la fouille plus approfondie du véhicule, c’est également un peson, un couteau présentant des traces de poudre blanche et trois têtes d’herbe de cannabis qui sont retrouvés.

En récidive pour deux délits

Transporté au commissariat, après un dépistage positif à la prise de stupéfiants, ce Murétain de 23 ans a été placé en garde à vue. Selon nos informations, ce dernier aurait reconnu le délit de fuite, tout en prétextant être venu à Carcassonne pour voir sa compagne hospitalisée. Le hic, c’est qu’il n’y a aucune trace de cette compagne, ni de cette prétendue hospitalisation. Sur le volet des stupéfiants, le suspect aurait reconnu avoir fumé du cannabis avant de prendre le volant, mais il a nié être consommateur de cocaïne. Tout comme il a affirmé ne pas être le propriétaire du cannabis.

Déferré au palais de justice ce mardi 24 mars, le suspect a été présenté au vice-procureur de Carcassonne qui lui a notifié ses chefs de poursuite : refus d’obtempérer aggravé par la mise en danger d’autrui, délit de fuite après un accident, usage de stupéfiants, non-transfert de la carte grise du véhicule, sans oublier un déplacement hors du domicile sans une attestation de déplacement dérogatoire. Le Muretain, en récidive légale pour deux délits, a ensuite été dirigé devant le juge des libertés de la détention (JLD), d’où il est ressorti avec un placement en détention provisoire. Il sera jugé en comparution immédiate, jeudi 26 mars à 14 h.

Plus d'articles

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif