Cannabis et grossesse : des effets à long terme sur le sommeil des enfants – Magicmaman.com

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Certaines femmes enceintes continuent de consommer du cannabis pendant la grossesse, et cela peut avoir des conséquences sur leur bébé à naître. Dans une étude publiée dans la revue Sleep Health : The Journal of the National Sleep Foundation, des chercheurs dévoilent un autre impact de cette substance sur les enfants : la consommation de cannabis pendant la grossesse serait ainsi liée à des risques plus élevés de souffrir de troubles du sommeil.

Des plus en plus de femmes enceintes consomment du cannabis

L’étude, réalisée par une équipe de l’université américaine de Boulder (Colorado), montre que les futures mamans consomment moins de tabac et d’alcool quand elles sont enceintes. “Cela a pris du temps pour que nous réalisions que fumer ou boire ne sont pas recommandés pendant la grossesse, désormais, c’est perçu comme du bon sens”, explique John Hewitt, directeur des sciences comportementales de cette faculté. En revanche, le constat est différent pour le cannabis. Les données de l’étude montrent que sa consommation, sous n’importe quelle forme, par des femmes enceintes, a augmenté d’environ 7 %. Le chercheur explique cela pourrait être dû à l’augmentation du nombre d’États où la marijuana est légale, mais aussi parce qu’elle a une action anti-nauséeuse efficace en cas de chimiothérapie, mais aussi de nausées de grossesse. Pour lui, il faut calquer le comportement face à cette substance pendant la grossesse sur celui face à l’alcool et au tabac : “Plusieurs études montrent qu’il faudrait faire preuve du même bon sens pour le cannabis, même si son usage est légal aujourd’hui”.

Des effets sur le sommeil des enfants à long terme

L’étude est basée sur les données de 11 875 jeunes, récoltées entre l’âge de 9-10 ans et le début de l’âge adulte. Leurs mères ont dû répondre à des questionnaires sur leur éventuelle consommation de marijuana pendant la grossesse. Sur tous les femmes interrogées, 700 ont déclaré avoir pris du cannabis quand elles étaient enceintes, dont 262 plusieurs fois par jour et 184 tous les jours. Les mamans ont aussi dû remplir des questionnaires sur le sommeil de leur enfant, par exemple en indiquant le temps d’endormissement, le nombre de réveils nocturnes, la durée de son sommeil, ou encore s’il ronflait. “Les mères qui ont utilisé du cannabis pendant la grossesse étaient plus nombreuses à déclarer que leur enfant avait des problèmes cliniques liés au sommeil, indique Evan Winiger, l’un des auteurs de l’étude. La plupart de celles qui avaient pris de la marijuana enceinte ont indiqué qu’il avait des difficultés à se lever le matin et/ou qu’il était très fatigué pendant la journée.

Pour le moment, les chercheurs ne dévoilent pas le lien de cause à effet, estimant que plus de recherche est nécessaire. D’autant que les réponses aux questionnaires ont pu être biaisées : “nous avons demandé aux mères si elles se souvenaient avoir fumé du cannabis il y a dix ans, et donc d’admettre avoir eu un comportement qui est généralement mal perçu”, insiste l’auteur.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif