Bourges-Nord : après une course-poursuite rocambolesque avec la police, il se fait prendre en possession de 1,3 kg de cannabis

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Un Berruyer de 33 ans était, jeudi soir, en garde à vue prolongée au commissariat de police de Bourges. Il y était notamment entendu pour trafic de stupéfiants.Le parquet de Bourges a expliqué qu’il serait déféré ce vendredi matin devant la justice, puis présenté dès l’après-midi en comparution immédiate, au tribunal correctionnel.

Il grille plusieurs feux rouges et prend la quatre-voies à contresens

Il y sera poursuivi pour refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui, trafic de stupéfiants, donc, et blanchiment d’argent.

Conformément à la loi, il bénéficie pour l’heure de la présomption d’innocence. L’affaire a commencé mercredi dernier vers 16 heures, à Bourges-Nord. Une patrouille de la brigade anticriminalité (BAC) repère une Peugeot 207 qui circule bien trop vite. Son conducteur, seul à bord, accélère de plus belle dès qu’il voit les policiers le prendre en chasse.

Il fonce vers Fussy. Il grille plusieurs feux rouges, s’engage parfois sur la quatre-voies à contresens. Il prend des risques insensés et en fait prendre aux autres automobilistes. Parvenu à Fussy, le chauffard s’engouffre dans une zone pavillonnaire. Mais c’est un cul-de-sac.

Il effectue un demi-tour tandis que la voiture de la BAC lui barre la route.Coincé, il tente encore de s’échapper en fonçant sur la patrouilleuse, qu’il percute de plein fouet. Aucun blessé au final, mais les deux voitures sont très endommagées.

Plus de 40.000 euros en liquide saisis

Le fuyard est enfin maîtrisé par les policiers. Ils découvrent dans son auto treize plaquettes de cent grammes chacune de résine de cannabis. Certaines sont sur le siège, d’autres remisées dans la boîte à gants.

L’homme est bien connu des services de police. Dans la foulée, son domicile de Bourges-Nord est donc perquisitionné. Les enquêteurs n’y découvrent pas de produits stupéfiants. En revanche, ils saisissent une boîte contenant 39.000 euros en espèces. Plus 1.500 euros de mieux, cachés dans un autre endroit de l’appartement.

Rémy Beurion et Emmanuel Letreulle

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif