Bonus écologique, TVA… de nouvelle aides à l’achat pour les voitures en réflexion

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le marché automobile s’est effondré de -72% en mars en France en raison de la crise actuelle. Et les mois à venir risquent d’être compliqués pour les constructeurs, puisque l’achat d‘un véhicule (neuf ou d’occasion) ne devrait pas figurer parmi les principales priorités des Français… Le Parisien explique que le ministère de l’Economique planche actuellement sur plusieurs dispositifs pour tenter de booster les ventes de véhicules et soutenir ainsi les professionnels du secteur. “Compte tenu de l’ampleur de la crise, il faut absolument relancer les ventes, au risque que des constructeurs et des PME sous-traitantes y laissent des plumes” explique une source au journal.
Des mesures pourraient concerner l’acquisition de pièces détachées d’occasion. La TVA de celles-ci, actuellement de 20%, pourrait être revue à la baisse, de manière définitive ou temporaire, tout comme pour la main-d’oeuvre associée. L’achat de pièces détachées permettant d’améliorer les performances écologiques d’un véhicule d’occasion pourrait également rentrer dans le dispositif de la prime à la conversion, avec les aides qui vont avec.
>> A lire aussi – Peugeot 508, Polestar 2… électriques ou hybrides, ces 6 berlines vont vous séduire
Le bonus écologique étendu aux hybrides rechargeables ?
Plusieurs mesures pourraient concerner les véhicules électriques ou hybrides. Le bonus écologique concernant les voitures électriques achetés par les entreprises pourrait revenir à 6.000 euros, comme c’était le cas jusqu’au 31 décembre dernier. Il est actuellement de 3.000 euros et doit baisser à 1.500 euros au 1er janvier 2021 et disparaître l’année suivante. Mais Bercy pourrait donc revoir sa copie à ce sujet. Le bonus écologique pour les particuliers pourrait quant à lui être étendu aux modèles hybrides rechargeables.
>> A lire aussi – Les marques automobiles qui résistent le mieux à la crise du coronavirus
Actuellement, ce bonus est de 6.000 euros pour l’achat d’un véhicule 100% électrique. Si cette mesure, réclamée par Citroën et Renault-Peugeot, était adoptée, le bonus pour les hybrides rechargeables (qui combinent des moteurs thermique et électrique) serait toutefois moins élevé que pour les modèles électriques. Les modèles 100% électriques et hybrides rechargeables (mais pas les hybrides non rechargeables) pourraient être concernés par une TVA qui serait inférieure à celle de 20% pour les voitures neuves actuellement. A voir si cela suffira à motiver les particuliers à acheter un véhicule neuf moins polluant dans les mois à venir…

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif