Arrivés en jet privé, des Américains refoulés de Sardaigne

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Cinq Américains se sont vu refuser l’entrée sur l’île italienne mercredi 1er juillet, en raison des nouvelles restrictions de voyage de l’Union européenne, relate CNN. Le jet privé, qui avait décollé du Colorado, s’est posé dans la matinée de mercredi sur le tarmac de l’aéroport de Cagliari, avec à son bord 11 passagers, a expliqué la police locale. Sauf qu’un peu plus tôt dans la semaine, l’Union européenne dévoilait sa nouvelle liste des pays dont les voyageurs étaient autorisés à entrer dans l’espace Schengen. Et les Etats-Unis n’y figurent pas. Avec un taux d’infection au Covid-19 encore très élevé, le pays ne répond pas aux critères fixés par l’UE pour qu’il soit considéré comme un “pays sûr”.
Parmi les 11 passagers de cet avion figuraient des Néo-zélandais, des Britanniques, des Allemands et des Italiens. Les Européens ainsi que les amis originaires de Nouvelle-Zélande étaient donc autorisés à poser un pied sur le sol italien, mais pas les cinq Américains qui voyageaient avec eux. Les autorités italiennes ont tenté de “trouver une solution” au problème, a déclaré le porte-parole de la police, relayé par CNN, mais il n’y avait aucun moyen de contourner le nouveau décret entré en vigueur la veille.
>> A lire aussi – Un croisiériste facture Internet aux employés bloqués sur ses paquebots
Après environ 14 heures au sol, tout le groupe a décidé de quitter Cagliari à bord de son avion et s’est dirigé vers Birmingham, en Angleterre. Désormais, hors de l’Union européenne, le Royaume-Uni accepte les voyageurs étrangers, mais leur impose de respecter une quarantaine de 14 jours.
>> A lire aussi – Vacances : les Fidji proposent aux touristes une “bulle” sans coronavirus
Pour rappel, le 30 juin dernier, le Conseil de l’UE a donné la liste officielle des 15 pays dont les ressortissants sont autorisés, à partir du 1er juillet, à voyager vers l’UE. En raison de la période transitoire du Brexit, le Royaume-Uni a été inclus aux autres États membres. Sont donc autorisés dans l’UE depuis le 1er juillet, les ressortissants des pays suivants : Géorgie, Monténégro, Serbie, Algérie, Maroc, Rwanda, Tunisie, Chine, Corée du Sud, Japon, Thaïlande, Canada, Uruguay, Australie et Nouvelle-Zélande.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif