ArcelorMittal va céder 50% de sa filiale de transport maritime à Drylog

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Le géant mondial de la sidérurgie ArcelorMittal va céder la moitié des parts de sa filiale Global Chartering Limited (GCL) à l’entreprise DryLog, avec laquelle il va former une co-entreprise. C’est ce qu’a annoncé le groupe ce lundi 23 décembre, en évoquant un impact financier positif pour lui de 530 millions de dollars. “La vente des participations et la création de la co-entreprise auront un impact à terme de 530 millions de dollars sur l’endettement net”, selon l’entreprise.
“400 millions de dollars à l’issue de l’opération puis 130 millions supplémentaires début 2020”, a en effet précisé l’entreprise dans un communiqué, précisant que l’opération devait s’achever “avant la fin 2019”. Cette opération fait en effet partie d’un plan de cession à hauteur de 2 milliards de dollars du portefeuille d’actifs de l’entreprise, objectif devant être atteint d’ici à la mi-2021.
>> À lire aussi – ArcelorMittal jugé pour “gestion irrégulière des déchets”
ArcelorMittal a notamment pointé “la faculté de Drylog à optimiser les solutions de transport” pour estimer que la co-entreprise saura “devenir un acteur important dans l’industrie du transport maritime international”. À noter que GCL exploite aujourd’hui 28 navires de cargaison sèche, de tailles diverses et dont 25 sont en location à long terme. Les trois autres sont en propriété exclusive.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif