Après 50 jours d’attente il peut enfin récupérer son jackpot

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Il a vécu plusieurs semaines plutôt stressantes. Un grand gagnant du loto a dû patienter plus de 50 jours avant de pouvoir retirer son jackpot de 17 millions d’euros remporté à l’Euromillions le 20 mars dernier. Selon Le Parisien, ce Français désormais multimillionnaire a caché son ticket gagnant dans la coque de son téléphone pour s’assurer de ne pas l’égarer et toucher son lot. Ce n’est, en effet, qu’après l’annonce du déconfinement, le 11 mai dernier, qu’il a pu aller retirer son chèque.
Car le règlement de la Française des jeux est clair : tout gagnant doit se faire connaître auprès du service “relations gagnants” et conserver son ticket jusqu’au paiement. Si d’ordinaire l’attente n’est que de quelques jours, en cette période d’épidémie les délais ont été considérablement rallongés et ce nouveau riche, qui a validé sa grille dans les Côtes-d’Armor, a dû faire preuve de patience.
Un gagnant très soigneux
Et visiblement l’homme, qui souhaite rester anonyme, a pris toutes les précautions pour s’assurer de toucher son prix. “[Le ticket] était dans un excellent état, pliés en deux. Notre gagnant était très soigneux. Il l’avait emballé dans un petit papier blanc pour bien le protéger”, raconte au Parisien la responsable des relations grands gagnants à la FDJ. Des mesures qu’on peut facilement comprendre quand on sait que ce bout de papier représentait 17 millions d’euros. Le multimillionnaire n’a ainsi pas quitté son smartphone d’un pouce durant toutes ces semaines. “La nuit, il était posé sur la table de chevet”, détaille Isabelle Cesari.
>> A lire aussi – Loto : un joueur gagne 20 millions d’euros, un record en 2020
Avec le portefeuille, le smartphone est devenu l’une des planques préférées des gagnants de la FDJ. Certains ont toutefois déjà trouvé plus original : dans un pot de tabac à rouler, dans un sac de congélation ou dans le panier à linge-sale. Patrick, dont le prénom a été changé, a indiqué désormais vouloir “se faire plaisir” et s’acheter “une belle voiture”. Il a également confié à la FDJ souhaiter prendre soin de lui et se “refaire une santé” car il a “toujours beaucoup travaillé”.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif