Android Auto et Carplay seraient plus dangereux que le smartphone, l’alcool et le cannabis au volant

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Cela fait quelques années que les automobilistes peuvent profiter des environnements Android Auto et CarPlay dans leurs véhicules. Ces systèmes viennent en complément de leur smartphone et permettent de transférer l’affichage de leur dispositif mobile vers l’écran du système multimédia ou de contrôler directement les applications.

Sur le papier, il s’agit pour les constructeurs de proposer une alternative plus ergonomique et sécuritaire à la manipulation de certaines fonctionnalités multimédia ou d’aide au guidage en permettant à l’utilisateur de ne plus avoir à manipuler son smartphone.

Mais selon une étude lancée par AIM Roadsmart, une organisation indépendante orientée vers la sécurité routière, le compte n’y est vraiment pas du tout. Dans les faits, les deux systèmes seraient en réalité plus dangereux que l’alcool, le smartphone et le cannabis au volant.

Le temps de réaction des conducteurs utilisant ces systèmes serait ainsi particulièrement allongé : 5 fois plus long qu’une personne conduisant sous l’effet de l’alcool (dans la limite du seuil légal), et même plus long qu’une personne sous les effets du cannabis… En moyenne, le temps de réaction des utilisateurs de CarPlay ou Android Auto serait 57% plus lent qu’un conducteur non distrait.

Il convient de relativiser l’étude puisque l’expérience n’a été menée qu’auprès de 50 conducteurs. Malgré tout, il est inquiétant de constater que les utilisateurs de CarPlay et Android Auto ont tendance à quitter la route du regard, et très souvent pour des périodes prolongées allant jusqu’à 15 secondes, soit une éternité lorsque l’on est élancé sur route dans une circulation dense, ou en ville. On note par ailleurs que si l’utilisation des services cités entraine une réduction de la vitesse de circulation, dans les faits les distances de sécurité sont peu respectées et le défaut d’attention représente un risque majeur. Par ailleurs, la manipulation des écrans, aussi grands et ergonomiques soient-ils entrainent également des déviations de trajectoire, qui pourraient entrainer des accidents chez d’autres usagers.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif