American Airlines réclame une aide d’un montant colossal à Donald Trump

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Alors que la pandémie de coronavirus met les compagnies aériennes à rude épreuve, American Airlines appelle Donald Trump à la rescousse. La compagnie aérienne a l’intention de réclamer 12 milliards de dollars (environ 10 milliards d’euros) d’aide au gouvernement pour l’aider à traverser la crise déclenchée par l’épidémie de Covid-19, selon le Wall Street Journal mardi. Le secteur aérien est l’un des plus touchés par la crise sanitaire mondiale qui a conduit à l’arrêt de la plupart des vols transatlantiques et de nombreux vols nationaux.
Le Congrès a prévu une aide spécifique de 50 milliards de dollars (45 milliards d’euros) à l’industrie sur les deux mille milliards du plan de sauvetage global. “Nous avons l’intention de soumettre une demande pour obtenir ces fonds et nous sommes confiants dans le fait qu’ils vont nous permettre de traverser cette crise même si le pire des scénarios se réalisait”, selon une note, citée par le quotidien économique, et adressée par le directeur général d’American Airlines Doug Parker et son président Robert Isom à leurs équipes.
>> A lire aussi – les compagnies aériennes ont besoin d’un montant d’aides colossal, avertit l’Iata
Ils précisent que la somme réclamée correspond à environ un quart du montant qu’il est prévu d’allouer à toute l’industrie. Mais cela pourrait avoir comme contrepartie que l’Etat entre au capital du groupe. En effet, des responsables de l’administration Trump ont indiqué qu’ils sont en train d’étudier la possibilité que l’Etat prenne des parts dans les compagnies aériennes dans le cadre du plan de sauvetage.
>> Lire aussi – Les clients d’Air France pourront annuler leurs vols jusqu’au 31 mai
“En contrepartie de cette aide financière directe, qui est ce que les compagnies réclament, je ne vois pas pourquoi le contribuable américain n’aurait pas le droit à ce qu’on lui rende la monnaie de sa pièce”, a déclaré le conseiller économique à la Maison Blanche Larry Kudlow dimanche sur la chaîne Fox News.
>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés
>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif