Alstom pourrait s’unir à Bombardier, après l’échec du rapprochement avec Siemens

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

Alstom pourrait nettement élargir son périmètre. Le géant français des infrastructures de transports aurait en effet eu des discussions préliminaires avec son concurrent canadien Bombardier, ces derniers mois, concernant un éventuel rapprochement de leurs activités ferroviaires. C’est ce qu’a rapporté mardi soir Bloomberg. Ces discussions auraient donc débuté avant le profit warning lancé la semaine dernière par Bombardier. L’an dernier, l’Union européenne avait bloqué le rapprochement envisagé entre Alstom et Siemens Mobility.
L’an dernier, certains analystes pariaient déjà sur un mariage entre Alstom et Bombardier. Un rapprochement “qui aurait du sens”, selon Berenberg, d’autant que les obstacles en termes de concurrence seraient moindres qu’avec Siemens… Une combinaison entre les groupes français et canadien, qui ne sont pas des inconnus l’un pour l’autre, permettrait notamment de mieux affronter la concurrence du géant chinois CRRC.
>> A lire aussi – Alstom : un ancien dirigeant dénonce “un piège américain”
>> En vidéo – Découvrez Breeze, le train à hydrogène qui pourrait entrer en service au Royaume-Uni en 2022

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur Facebook (cliquez sur l’image)
Getty Images>> Inscrivez-vous à notre newsletter Entreprises et Marchés
>> Notre service – Investissez dans des sociétés innovantes et à fort potentiel de valorisation avant leur introduction en Bourse

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif