ACTUALITÉS : VIAS – Olivier Cabassut dénonce le report d’un projet immobilier par Jordan Dartier pour cause d’élection ! : Hérault Tribune

Share on facebook
Facebook
Share on google
Google+
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020

Durant la campagne des élections municipales de mars 2020, le journal permet à chaque liste de publier ici leurs communiqués de campagne afin que chaque électeur puisse avoir accès à un maximum d’informations afin de se forger sa propre opinion. 

Ces publications sont donc externes à la production de la rédaction.

Elles n’engagent que leur auteur et non la rédaction.

Cette rubrique est ouverte à toutes les listes officiellement candidates.

Construction de 36 logements locatifs sociaux avenue Pierre Castel :

UN PROJET DIFFÉRÉ POUR CAUSE D’ÉLECTION

Monsieur le Maire, à son habitude, trompe les Viassois par un étalement d’un savoir, qui ne résiste cependant pas à une analyse simple et honnête.

Un bailleur social (Promologis) présente une demande de financement à l’Agglomération Hérault Méditerranée (en août 2019) pour la construction de 36 locatifs sociaux avenue Pierre Castel à Vias. Trente-six logements, cela représente environ 150 habitants supplémentaires dans le quartier.

En septembre 2019, une décision de financement lui est accordée au nom de l’État par le Président de l’Agglomération. Décision prise, bien entendu, avec l’assentiment du Maire de Vias.

Cette décision correspond à une autorisation de construire.

C’est la stricte application de la règlementation existante en matière de logements sociaux.

Poursuivant la démarche administrative normale en l’espèce, la SARL Corim Associés demande alors la délivrance d’un permis de construire.

Mais ce projet, porté à ce moment-là à la connaissance des Viassois, provoque un tôlé général dans le village.

Cette réalisation porterait en effet atteinte à l’intérêt des lieux avoisinants déjà urbanisés.

Face à la colère qui s’amplifie, Monsieur le Maire refuse ce permis le 28 octobre 2019, tout en sachant pertinemment que les porteurs du projet ont déjà en poche une autorisation de financement valable 3 ans (plus importante que le permis de construire lui-même), et qu’il n’a aucun pouvoir pour annuler cette décision.

Il fait croire que le projet est abandonné définitivement alors qu’il sait pertinemment qu’il est seulement différé.

Comble de l’affaire, Monsieur le Maire, le 3 février 2020, en conseil communautaire de l’Agglo, valide et approuve la production de logements sociaux avenue Pierre Castel.

L’ambiguïté de sa démarche apparait alors au grand jour.

Et pendant ce temps, Monsieur le Maire pérore.

Seul le bailleur social peut demander l’annulation de la décision de financement. Et nous serions bien naïfs de croire que le bailleur va facilement renoncer à ses droits, et abandonner des importantes aides financières promises par l’Etat et la Communauté d’Agglomération. 

Sans risque d’être démentis, nous pouvons donc affirmer qu’un nouveau permis de construire sera sollicité et accordé cette fois… après les élections municipales bien entendu.

Monsieur le Maire ne sera alors responsable de rien. Il ne savait pas… et ce sera une fois de plus la faute des autres, de la règlementation, de l’État, de l’Agglo, etc…

Viassois, posons-nous les bonnes questions.

PS : toutes nos affirmations sont vérifiables par consultation du code de la construction et de l’habitation qui règlemente la procédure d’attribution d’agréments en matière de logement social.

Plus d'articles

Dossier Exclusif Covid-19

Comment protéger son épargne et ses investissements après la crise du Covid-19.

Dossier exclusif avec:

Comparez le rendement d'un livret A, et un investissement alternatif.

Une fiche de calcul simple pour évaluer le potentiel de rendement d’un investissement alternatif